Booba charge Ninho et Gims sur les achats de streams

Booba charge Ninho et Gims sur les achats de streams

Et relance le débat.

Le Duc s’en est pris à Ninho et à Gims sur un sujet qu’il aime mettre en avant régulièrement : l’achat d’écoutes sur les plateformes de streaming.

La réaction de Booba vis-à-vis de la sortie de l’album "Jefe" ne s’est pas fait attendre. L’artiste est loin des excuses attendues par les fans de N.I et s’est plutôt tourné vers l’attaque. Suite à l’annonce des scores impressionnants réalisés par "Jefe", Kopp a accusé Ninho d’avoir effectué des achats de streams. À travers ses réseaux sociaux, il a étayé sa théorie avec images à l’appui. Pour ce faire, il a partagé des chiffres provenant notamment d’Asie, réputé pour ces nombreuses "fermes à streaming". Sur Twitter, Booba a publié des screens dans lesquels on peut voir que Ninho a placé des titres de son album dans le Top Single en Malaisie, à Singapour et également en Thaïlande. Il commente : "Oh putain, il est classé partout en Asie".

Mais, Ninho, qui est dans le viseur du Duc depuis quelques semaines, n’a pas été sa seule cible. En effet, Gims a été mangé à la même sauce par B2O qui a voulu prouver sa tricherie avec le titre "Prends ma main" en feat avec Vitaa. En ce qui concerne son ennemi, B2O a dévoilé un autre classement qui positionne le titre de Meugui et Vitaa à la troisième place du Top Single à Singapour. Il légende : "Ouh mais qui voila-je ! Vitaa, Gims, Top 3 Singapour entre Bieber et Adèle". Le tout accompagné d’un émoji mort de rire.

Booba les a attaqués très fort cette fois-ci. Surtout, il remet sur le tapis un sujet qui agite beaucoup le rap game français depuis de nombreuses années. Qui triche ? Qui achète ses streams ? Est-ce que les chiffres veulent encore dire quelque chose ? Beaucoup de questions qui continuent d'alimenter le débat...et vous, qu'en pensez-vous ?