Booba clashe à nouveau Gims

Booba clashe à nouveau Gims

B2O ne laisse rien passer.

Le Duc s’attaque à nouveau à Gims et lui fait même la morale. Après de nombreuses moqueries et clashs, c’est maintenant l’heure des leçons... à la Booba.

À côté d’une carrière musicale bien remplie (en solo ou avec la Sexion d’Assaut), Meugui s’engage également pour diverses causes. La dernière en date étant une collecte pour l’UNICEF afin de récolter des dons en faveur des droits des enfants dans le monde. Le frère de Dadju a profité de sa célébrité et de son influence pour s’associer à la marque Audemars Piguet, spécialiste des montres de luxe. Et on peut dire que la soirée caritative aura été un succès puisque Gims a réussi à collecter 1 500 000 euros de dons.

En soit, l’action est très louable et la cause également. En étant en partenariat avec Audemars Piguet, le chanteur a par la suite posté en story Instagram un modèle de montre de la marque accompagné de la légende : "Il s’agit de couper le courant". Il n’en fallait pas plus à Booba pour réagir, sur Instagram également. Cette fois-ci, pas de tacles, pas de vannes sur son physique ou de vieux dossiers comme il a pu le faire récemment, mais une leçon de vie. Kopp a partagé la story de son rival en commentant :

"Gims tu sais l’oseille ça fait pas tout dans la vie. C’est bien, mais ça défini pas l’homme. De plus tu es sponsorisé. Et l’or c’est haram non !? Toi qui joues les grands musulmans. À moins qu’elle soit en cuivre."

Booba ne s’est pas arrêté là. Il a ensuite partagé la photo d’une Rolls-Royce publiée par Marc Blata, en s’adressant directement à Meugui. Il commente à nouveau :

"Il est où le Culinan Mansory ? Il lui reste plus que le matériel. Il peut plus parler musique, talent, il fait flop sur flop. Mais c’est vrai ça, il est où Gims ? Et fais voir la carte grise parce que les plaques allemandes c’est pas clair."

Si le Duc a bien raison sur un point, c’est que l’argent ne fait pas tout. Cependant, venant de quelqu’un qui s’est fait 600 000 dollars en vendant un morceau en NTF, la leçon de vie pourrait très mal passer pour le principal concerné. Puis, c’est bien lui qui disait : "La richesse est dans nos cœurs, mon cul ! Moi j’veux de l’oseille".