Travis Scott veut annuler les poursuites contre lui suite au drame de l'Astrowolrd Festival

Travis Scott veut annuler les poursuites contre lui suite au drame de l'Astrowolrd Festival

Son avocat a déposé une requête en ce se sens...

Depuis la tragédie qui s'est déroulée lors du Festival Astroworld, les plaintes contre les organisateurs de l'événement, dont Travis Scott, s'accumulent. Elles sont désormais près de 300 et porteraient sur un total de plus de 3 milliards de dollars de préjudice. Or, on vient d'apprendre, via TMZ, que l'avocat du rappeur de Houston a déposé une requête visant à abandonner une partie des poursuites contre La Flame, son label Cactus Jack et Jack Enterprises.

Pour le moment, il ne s'agit pas de rejeter toutes les plaintes. L'avocat de Travis Scott veut déjà que celle déposée par Jessie Garcia, qui a affirmé avoir été blessée dans la foule lors du festival, soit annulée. Le rappeur a donc émis un "déni général" qui lui permettrait de l'utiliser également pour couvrir l'ensemble des 275 plaintes qui le visent. C'est, en effet, une possibilité juridique qui permet aux accusés de donner une réponse globale à toutes les allégations portées contre eux. Les sources qui ont parlé à TMZ affirment que le rappeur envisage de nier sa responsabilité dans la catastrophe du festival. L'autre axe de sa défense est de réussir à regrouper toutes les affaires en une seule et à ce qu'un juge seul rende une décision. Dans ce document, l'équipe juridique de Scott affirme qu'il n'est pas légalement responsable et pointe du doigt les autorités (responsables de la ville, direction du festival notamment) chargées de la sécurité de l'événement.

Pour le moment, on ne connaît pas encore la réponse de la justice, mais il semble que la défense de La Flame sera de nier, purement et simplement, sa responsabilité dans le drame.

Jusqu'à présent, Travis Scott a fait profil bas depuis la catastrophe en-dehors de quelques déclarations publiques immédiatement après la catastrophe affirmant notamment qu'il ne savait pas ce qui se passait alors qu'il était sur scène ou qu'il était prêt à prendre personnellement en charge les funérailles des victimes, ce que beaucoup de familles ont refusé.

Evidemment, la bataille juridique ne vient que de commencer et chacun avance ses pions.