Kanye West : White Lives Matter, Hitler, Kyrie Irving, les polémiques continuent...

Kanye West : White Lives Matter, Hitler, Kyrie Irving, les polémiques continuent...
Chaque mouvement de Kanye West est une polémique en puissance.

Conséquence, il a décidé de se taire...


Chaque jour, on se dit qu'on ne va pas parler de Kanye West. Mais chaque jour, de nouvelles révélations sur l'attitude du rappeur ou sur ces moves créent de l'actualité. Difficile dès lors de les passer sous silence. On aurait pu penser également que son équipe allait réussir à lui faire entendre raison et à le mettre au vert le temps que tout ce qui se passe autour de lui se tasse mais c'est clairement un voeu pieu. Ye a notamment fait son retour sur Twitter pour soutenir la star NBA Kyrie Irving et ses remarques antisémites mais on a aussi appris qu'il avait été poursuivi en justice par un ancien employé qui lui reproche sa fascination pour Hitler, qu'il s'engageait à ne pas boire d'alcool et ne pas mater de films X pendant 30 jours ou qu'il ne pourra pas vendre de T-shirts "White Lives Matter" car deux hommes noirs ont déjà déposé la marque... Le tout en seulement 24h. Comme quoi, il se passe toujours quelque chose de fou dans la galaxie Kanye West, on vous explique tout ça.

Antisémitisme et fascination pour Hitler

On vient de le découvrir et de le comprendre avec effroi mais Kanye West a donc développé une certaine fascination pour le tyran nazi Adolf Hitler. Aujourd'hui, cela lui vaut d'être poursuivi en justice par un ancien employé qui lui reproche d'avoir cité le dictateur durant des réunions... Mercredi 2 novembre, NBC News a publié un rapport révélant qu'ils avaient eu en leur possession des documents prouvant que le rappeur de Chicago avait déjà été poursuivi en justice par un ancien employé qui prétendait que Ye proférerait des propos antisémites sur leur lieu de travail. Cet ancien employé a affirmé avoir vu Ye louer Hitler et les nazis à plus d'une occasion. Ye aurait réglé le procès à l'amiable, mais a réfuté les allégations de l'accord. Mais ce n'est pas tout, NBC News rapporte que six autres personnes qui ont travaillé avec Kanye West ont également affirmé la même chose. L'un d'eux témoigne notamment que Kanye leur avait dit qu'Hitler "avait des qualités" et qu'"il n'était pas du tout mauvais", lors d'une réunion en 2018...

La conséquence de tout cela est la somme de déclarations antisémites qu'il vient de faire. Mais, alors qu'il s'est excusé, il a recommencé. Pas directement mais en soutenant la star NBA Kyrie Irving qui a partagé le lien d'un film antisémite sur ses réseaux sociaux. Pour ceux qui ne le connaissent pas, sachez que le joueur des Brooklyn Nets aime les théories du complot les plus folles et qu'il affirme aujourd'hui encore que la terre est plate... Accusé d'antisémitisme, il a donc trouvé du soutien auprès de Ye.

Ye ne pourra pas commercialiser des vêtements "White Lives Matter"

Pour contrer la folie de Kanye West, la "résistance" s'organise. Ainsi le rappeur-designer ne pourra jamais vendre des t-shirts "White Lives Matter". Deux hommes noirs possèdent en effet cette marque au slogan controversé. Ramses Ja et Quinton Ward, animateurs de l'émission de radio hebdomadaire sur la justice raciale Civic Cipher, sont devenus les propriétaires légaux du slogan le mois dernier quand ils ont vu que Kanye West portait un tel vêtement et aurait pu en faire le commerce et gagner de l'argent avec. Pour les deux animateurs, posséder la marque visait à s'assurer qu'elle ne tombe pas entre de mauvaises mains...

Conséquence de ces derniers mois, il semble qu'il y ait une certaine lassitude chez Kanye West. L'artiste a donc annoncé une "diète" et qu'il prévoyait de s'éloigner des projecteurs : il ne va plus parler à personne, arrêter l'alcool et les films pour adultes pendant 30 jours...

"Je débute un nettoyage de 30 jours. Un jeûne verbal. Pas d'alcool. Pas de films pour adultes. Pas de rapports sexuels En Dieu, nous croyons Amen".

C'est peut-être la meilleure décision qu'il a prise ces dernières semaines. Est-ce qu'il s'y tiendra ? Ça, c'est une autre histoire...