Gims revient sur la polémique du Nouvel An

Gims revient sur la polémique du Nouvel An

Gims s'est confié dans les colonnes du JDD.

Gims est un peu dans la sauce depuis le début de l'année 2022. En cause ? Une vidéo postée quelques jours après la nouvelle année dans laquelle il demande aux gens de ne pas lui souhaiter la bonne année, car ça n'aurait pas été en accord avec ses croyances (Meugi est musulman). Une vidéo qui a rapidement été récupérée par certains politiques, mais aussi par ses adversaires dans le rap game, comme Booba qui avait bien appuyé là où ça fait mal, à plusieurs reprises. Au point que Gims a été tenu à s’exprimer sur le sujet.

Le rappeur a donné une interview dans Le Journal Du Dimanche, et l'entretien a été publié sur Internet cette nuit. Gims commence par s’excuser en déclarant que "cette vidéo, je la regrette totalement. C'était un ovni, je ne communique pas comme ça habituellement. Je ne voulais pas blesser les gens. La foi, ça relève de l'intime". Un rappel salutaire, après lequel l'artiste enchaîne en disant qu'il se sent toujours aussi proche de son public peu importe leur religion.

Il revient ensuite sur son parcours religieux, issu d'une tradition chrétienne avant de se convertir à l'islam en 2004, et réaffirme son amour pour cette diversité des croyances. Il déclare également avoir eu peur d'être récupéré pendant cette période d'élections présidentielles. Il prend également ses distances avec Valérie Pécresse en déclarant qu'il ne la soutient pas et que lui-même ne peut pas voter, n'ayant pas la nationalité. Il termine en évoquant son besoin de se réfugier derrière ses lunettes pour protéger sa vie privée. 

Un sacré exercice de comm' de la part de Gims, on espère pour lui que ça suffira à apaiser la polémique.