Booba et Maes brouillés ? Le Duc dément

Booba et Maes brouillés ? Le Duc dément

Il prend enfin la parole sur ce qui se passe à Sevran.

En ce moment, Booba multiplie les polémiques. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ses attaques contre Stromae et son morceau sur le suicide, "L'enfer", qu'il a présenté lors d'un journal de 20h événement sur TF1 ont fait l'unanimité contre lui. Les réactions négatives ne se sont pas fait attendre et le Duc a reçu son lot de commentaires négatifs sur son attitude. Dans le même temps, il s'est lancé dans une véritable "guerre" contre le pass vaccinal en multipliant les messages, tweets, montages etc contre cette décision gouvernementale. Mais là on l'attendait peut-être le plus, c'est ce qu'il allait dire sur la situation de Maes qui a dû quitter Sevran pour se mettre en sécurité alors que la tension est à son comble et que des coups de feu ont été tirés. Le rappeur sevranais est un proche du Duc mais alors qu'il a annoncé avoir quitté ses producteurs avec qui il a fondé le label Les Derniers Salopards, la rumeur a couru que les deux artistes s'étaient unfollow sur les réseaux sociaux, ce qui correspond aujourd'hui à la fin d'une amitié dans la vraie vie. La réalité, c'est que c'est difficilement prouvable et qu'on ne savait pas si B2O était plus proche des producteurs de Maes que de Maes lui-même avec qui il a pourtant partagé plusieurs tubes. Il a mis le temps mais le patron du 92I a mis les choses au point dans une story du compte OKLM, sans en faire trop cependant... Mais, il a démenti être en embrouille avec Maes.

A la manière d'un journaliste, il écrit, de façon lapidaire, sous un article qui parle de cette histoire :

"Faux, Booba dément".

Il ne rentre pas les détails car on se doute que les choses doivent être bien compliquées entre les différentes parties.

Toujours à Dubaï, Maes a dû apprécier néanmoins. Mais Booba ménage un peu tout le monde en réagissant de la sorte, car nul doute qu'il y a certainement beaucoup d'argent en jeu.

En tout cas, cela donne un nouvel éclairage à la situation.

Reste à voir quelles vont être les prochaines réactions.