Maes en danger à Sevran ?

Maes en danger à Sevran ?

Cela expliquerait sa présence à Dubaï.


Maes est actuellement à Dubaï. On le pensait en vacances mais de récentes révélations laissent à penser qu'il est peut-être "en cavale". Ou, tout du moins, qu'il a pris un peu d'espace avec Sevran où il semble qu'il ait quelques problèmes. Selon certaines rumeurs, il serait même recherché et sa vie serait en danger et ce serait la raison de sa présence au Moyen Orient, il aurait préféré se mettre en sécurité le temps que les choses se tassent.

Ce qui a la machine à rumeur en route, c'est la diffusion d'une vidéo sur laquelle on entend des rafales et on voit un mur criblé de balles. L'histoire veut que cela soit un lieu tenu par un des proches du rappeur sevranais. Maes est d'ailleurs mentionné dans cette vidéo assortie d'une menace : on lui conseille de rester à Dubaï car chez lui, "il pleut des balles"... Une autre histoire explique que le frère d'un des producteurs de l'acolyte de Booba aurait également été pris pour cible et blessé au cours d'une fusillade. Le compte Instagram de KuntaKinté, habitué à commenter les affres du rap game a donné une explication possible à ce qui se passe.

"Tout a commencé le jour du tournage de son clip "Kalenji". Des ennemis du rappeur ont fait brûler trois véhicules pendant des prises [...] Cette attaque est une protestation ouverte à la venue du rappeur sur les lieux, il a visiblement été interdit de venir clipper aux Beaudottes. Au lendemain des faits, convoqués par deux ennemis pour régler les soucis face à face, le rappeur venu seul se présente à eux. Après une altercation, les esprits s'échauffent. Des coups de feu sont tirés. Les deux blessés par balles, l'un à la jambe, l'autre au ventre sont rapidement pris en charge et hospitalisés."

Ce serait donc à la suite de cette échauffourée que Maes se serait envolé avec sa famille pour Dubaï à la fois pour prendre du recul avec la situation mais aussi couper les ponts avec son équipe à qui il reprocherait un manque de soutien dans cette affaire.

MAES CONFIRME UNE PARTIE DES RUMEURS

Alors que le rap français s'agite et que les conséquences de ces problèmes continuent à polluer le climat (voiture brûlée, siège d'association incendié etc.), Maes a posté des vidéos de lui à Dubaï avec la légende "pendant que ça blablate". Mais, en réponse à un de ses fans sur Snapchat, le rappeur sevranais a confirmé une partie de l'histoire dans un vocal.

"Ils sont venus au clip. Pendant qu'on tournait la scène, on n'avait pas vu sur les voitures et un petit court et me dit : les voitures brûlent. Je cavale, les voitures brûlent, il n'y a plus personne. Personne ne sait qui c'est. Je patiente toute la nuit à Sevran, toute la nuit, toute la nuit. Il n'u a pas mes producteurs, il n'y a personne. Moi, je ne suis plus avec mes producteurs et ça, tu peux le préciser, tu peux tout dire. Comme ils m'ont lâché, je ne suis plus avec eux, t'as capté."

Pour finir, même si on dirait un extrait différent, Maes affirme : "plus rien ne peut me porte préjudice, je suis déjà en val-ca".

La situation de Maes semble donc très très compliquée actuellement. On espère pour lui que cela s'arrangera rapidement.