Soulja Boy refuse de s'excuser auprès de Kanye West

Soulja Boy refuse de s'excuser auprès de Kanye West

Après le clash à propos de "Donda".

Avec Chris Brown, Soulja Boy avait été un des grands perdants de la sortie de "Donda", le dernier album de Kanye West. En effet, le couplet qu'il avait envoyé à Ye pour le titre "Remote Control" n'avait pas été retenu et le rappeur de Chicago ne figurait finalement pas au tracklisting final. Alors, fidèle à lui-même, il avait complètement pété un plomb et avait carrément insulté Mister West. Il lui avait dit qu'il pouvait bien aller se faire f*utre et rappelé qu'il avait le premier à "sortir" avec Kim Kardashian, à la mère des enfants de Yeezy... Depuis rien n'a changé, puisqu'il l'a ensuite accusé de vol...

Depuis, du temps a passé mais cela n'a pas vraiment calmé la rancoeur de l'interprète de "Crank That" qui est toujours aussi remonté et surtout, il ne regrette rien et ne compte présenter ses excuses comme il l'a expliqué à DJ Akademiks alors qu'il est l'invité du podcast "Off The Record".

"Je ne m'excuserai certainement pas. Franchement, je ne comprends toujours pas. Tout ce que je voulais, c'était une explication. J'ai l'impression qu'il s'est moqué de moi... Mais tout ça, ça n'est que de l'amour. Le temps va passer, ce n'est pas comme si j'avais dit que je le détestais vraiment. Mais ce n'était pas non plus du "trolling" parce que c'est vraiment ce que je pensais. J'ai juste dit ce que je pensais, je voulais le faire savoir pour qu'il ne recommence pas ce genre de choses."

De toute façon, il n'a pas été le seul à être déçu. Chris Brown a également violemment manifesté sa désapprobation de ne pas être présent sur "Donda" et a lui aussi insulté Kanye West ce qui lui a valu de totalement disparaître du projet... Mais il faut bien avouer que Soulja Boy est allé bien plus loin dans les insultes. Et si un proche de Kanye West a dit que le couplet en question pourrait apparaître sur une réédition de "Donda", Soulja Boy a grillé tout le monde en le diffusant sur Instagram...

Il a beau dire, on a du mal à croire que le temps va panser les blessures...