Orelsan retourne le Stade Malherbe de Caen

Orelsan retourne le Stade Malherbe de Caen

Il poursuit la promo de "Civilisation".

Orelsan était au stade Michel-d’Ornaro à Caen le week-end passé. Entre une prestation, des interviews, le coup d’envoi du match et le tournage d’un clip, le rappeur n'est pas passé inaperçu.

Depuis le vendredi 19 novembre, tout le monde ne parle plus que de l’album d’Orelsan, "Civilisation". Déjà disque d’or avant sa sortie grâce aux précommandes, l’opus annoncé un retour le force de l’artiste. Porté par le titre engagé et dévastateur "L’odeur de l’essence", l’album est un véritable carton avec plus de 10 millions de streams en seulement 24h. Un succès qui est dû en partie à une promotion accrue. En effet, le rappeur enchaîne les interviews et les apparitions publiques comme le samedi 20 novembre au stade caennais Michel-d’Ornano.

Un match entre le SM Caen et le Paris FC avait lieu et en tant que fan de son club et de sa ville, Orelsan a répondu présent. Il a donné le coup d’envoi du match en interprétant un titre de son album. Il a ensuite commenté la rencontre, à sa manière et apparemment, ça en valait le détour. Il a lui-même avoué : "J’ai fait les commentaires les plus nuls que personne n’a jamais vues et je m’excuse aussi pour ça". Les supporters présents dans le stade ont, eux, dans tous les cas, apprécié la présence du rappeur et lui ont rendu un bel hommage. Ils ont en cœur, repris le refrain du morceau "La terre est ronde" en l’adaptant avec des paroles pleines d’humour : "Au fond j’aime le stade Malherbe je ne pour quelle raison. Non seulement on ne fait que de perdre, mais en plus on perd à la maison". Un moment assez comique qui ressemble beaucoup à Orelsan, adepte de l’auto-dérision.

Parmi les nombreuses interviews qu’a donné celui qui se prend pour Willy Wonka, celle donnée pour le journal Ouest-France a particulièrement fait parler. Dans cette dernière, il revient sur son sa relation avec son club de cœur, le Stade Malherbe de Caen. Il déclare :

Je m’entends bien avec le staff, j’aime bien parler aussi avec Olivier Pickeu, le directeur sportif, et je suis content de faire des trucs avec le Stade. Je ne sais pas vraiment quoi encore, Pierre-Antoine Capton (le président du conseil de surveillance du club, qui a produit via sa société le documentaire d'Orelsan) a dit qu’il me verrait bien jouer un rôle d’ambassadeur, mais ça me dit bien de faire partie de l’aventure. Malherbe, c’est mon club de cœur, un point central de la ville, et j’ai envie de me recentrer à Caen, où je passe déjà les deux tiers de mon temps.

Les choses pourraient donc bouger prochainement de ce côté-là pour le rappeur de 39 ans. En attendant, Orelsan ne perd pas le nord et pense musique avant tout. Au cours de la soirée, il en a profité pour filmer son prochain clip, ou du moins quelques images. L’artiste a donc été vu pendant la mi-temps, en train de faire des prises de vues, dans les gradins. Ça promet ! Maintenant il nous tarde de découvrir de quel morceau il s’agit…