Rohff : il ironise sur les jeunes du quartier d'aujourd'hui

Rohff : il ironise sur les jeunes du quartier d'aujourd'hui

Ce n'est plus ce que c'était...

Rohff a balancé son dernier album "Grand Monsieur" en décembre et continue depuis à assurer la promo de son projet. Dernièrement, il a notamment accepté de répondre à une interview sans filtre pour Rapelite. Il y parle de son dernier opus évidemment mais pas que... Le rappeur du 94 a également donné son avis sur les jeunes dans les banlieues et l'évolution de la street en général ces dernières années et il n'a pas forcément été tendre.

Le constat est plutôt surprenant et amer pour Housni :

"Maintenant quand je m'arrête aux feux, je regarde les petites équipes, il y en a, ils se regardent à fond dans la vitre et tout [...] Des meufs me disent : salons de coiffure, trois semaines d'attente, des mecs passent avant nous. Les fers "Babyliss" dans les rayons Carrefour, il n'y en a plus. Cette street là n'existait pas avant."

Pour Rohff, la street a vraiment changé et n'a plus rien à voir avec celle d'avant : 

"Mais tu regardes même le style vestimentaire, tu regardes les mecs de la street, ça a bien changé. Avant, tu ne voyais pas les mecs s'épiler, cheveux longs et tout. Il n'y avait pas tout ça, faut dire ce qui est. Ce n'est pas pour critiquer mais cette street là, n'existait pas avant."

Le rappeur revient d'ailleurs sur cette évolution dans son morceau "Valeur inversée" : 

“Le monde d’avant est fini, le temps s’est arrêté/Période de vache maigre que j’viens traire sans pitié/Nouvelle lecture d’une nouvelle société/Mon écriture, d’la haute couture sur bloc-notes pistée."

Le message est clair.