J. Cole et Kendrick Lamar annulés par Twitter ?

J. Cole et Kendrick Lamar annulés par Twitter ?
J. Cole et Kendrick Lamar.

J. Cole a dû s'expliquer et Kendrick Lamar repousse son album.

Hier, J. Cole nous a fait la surprise de sortir un titre en soutien aux manifestations Black Lives Matter qui secouent les Etats-Unis depuis la mort de George Floyd le 25 mai dernier. Il ne pensait certainement pas être critiqué pour ça. Pourtant, c'est exactement ce qui s'est passé, il a été pris à partie par les internautes mais aussi par ses pairs. Hier, Kendrick Lamar fêtait son 33e anniversaire. Lui non plus ne pensait pas se faire tacler en ce jour si spécial. Pourtant, c'est exactement ce qui s'est passé. Les deux rappeurs ont été accusés de ne pas assez utiliser les réseaux sociaux pour dénoncer les brutalités policières et le racisme. Alors Twitter a voulu faire comme avec Doja Cat et les "annuler"...

Parfois, on se demande vraiment ce qui se passe sur les réseaux sociaux. Hier aurait dû être une belle journée pour J. Cole et Kendrick Lamar et pourtant tout est allé de travers. J. Cole qui a sorti son titre engagé, "Snow on Tha Bluff" a eu la surprise de le voir lui revenir chargé de négativité. En effet, Twitter et certains de ses pairs y ont vu un diss contre Noname et un morceau misogyne car il décrit une femme noire en colère... J.Cole ne s'est pas démonté et a répondu à ses détracteurs.

"Bonjour, j'assume chaque mot de la chanson qui a été publiée hier soir."

Ensuite, d'autres l'ont accusé de déclencher un beef avec Noname bien qu'il n'y fasse jamais de mention directe. Mais les twittos soulève l'hypothèse que Cole se "venge" d'un tweet de la rappeuse de Chicago qui critiquait les artistes pofitant du mouvement noir dans leur musique sans prendre position sur les réseaux sociaux pour le Black Lives Matter.

Ils ont été nombreux à penser que ce message était dirigé contre J. Cole et Kendrik Lamar qui ne sont pas servis des réseaux sociaux pour prendre position. On rappelle tout de même que, à la fois J. Cole et Kendrick Lamar, ont pris part à des défilés et des manifestations, dans la vraie vie et pas sur Internet...

Et ce qui est fou, c'est que toute cette agitation a obligé J. Cole à s'expliquer. Il a d'abord dit qu'il ne clarifierait pas les paroles de sa chanson, dû rappeler son respect envers Noname et admettre qu'il n'avait pas les qualités pour être un leader du mouvement l'égalité raciale.

 

Mais cela a été plus loin que des twittos en colère. En effet, J. Cole a été pris pour cible par Chance The Rapper qui a été particulièrement virulent, Earl Sweatshirt et Royce Da 5'9".

Chance the Rapper, qui a collaboré avec Noname et Cole, a dit que les paroles de J. Cole n'étaient constructives et qu'il devait revoir son ton et ses ambitions.

Earl Sweatshirt a encore été plus loin en disant que le titre n'était tout simplement pas bon.

 

Royce, quant à lui, leur a demandé de ne pas faire semblant et de faire les choses s'ils en avaient vraiment envie, pas seulement pour épater la galerie...

Car J. Cole n'a pas été le seul à en prendre plein la tête durant la journée. Kendrick Lamar a été une victime collatérale de ce qui s'est passé avec "Snow on Tha Bluff". Il a été accusé de ne pas avoir été présent sur les réseaux sociaux pour soutenir le mouvement Black Lives Matter. Conséquence quasi immédiate, le patron du label TDE, a indiqué que son album ne sortirait pas tout de suite parce que "les gens ne l'apprécient pas".

 

Heureusement, dans toute cette folie, d'autres internautes ont pris la défense des deux artistes qui, s'ils ne sont pas très actifs sur les réseaux sociaux, le sont dans la vie et participent à beaucoup d'actions du mouvement. Difficile aussi de jeter la pierre à des artistes aussi engagés dans leurs textes, mais ça, c'est aussi la dinguerie de Twitter...



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios