YNW Melly craint pour sa vie

YNW Melly craint pour sa vie
YNW Melly a peur pour sa vie.

Il se dit harcelé par l'administration pénitentiaire.


YNW Melly est actuellement en prison car il est suspecté d'être le principal responsable d'un double meurtre, un crime qui pourrait lui valoir la peine de mort. Mais si aujourd'hui il craint pour sa vie, c'est surtout à cause de ses conditions d'incarcération. Il affirme en effet avoir été menacé et maltraité par le personnel pénitentiaire. Alors qu'il affirme que ses privilèges téléphoniques lui ont été retirés, le rappeur a tout de même réussi à publier un long appel à l'aide sur Instagram dénonçant la conduite de ses gardiens.

"Aujourd'hui, à partir de ce moment, j'ai officiellement peur pour ma vie. Un nouveau capitaine nommé Hubert et XO Jenkins ont repris la prison depuis deux semaines maintenant et m'ont infligé des peines encore plus sévères que les précédentes. Depuis le 1er décembre, j'ai été déplacé et logé dans une unité qui contient 24 détenus à la fois. Je suis aussi le seul détenu hébergé dans l'unité vacante, sans privilège téléphonique, sans télévision et sans accès à un journal. Ils surveillent chacun de mes mouvements avec une caméra en s'assurant que je n'utilise pas le téléphone pour dire au monde comment je suis maltraité, discriminé, menacé physiquement, harcelé. Quand je sors de ma cellule 1 heure par jour, tous les autres détenus des dortoirs attenants doivent retourner dans leur cellule. Je suis soumis à un traitement cruel et inhabituel de la part d'adjoints et de hauts fonctionnaires du bureau du shérif de Broward. J'ai été menacé par des adjoints, des lieutenants et des sergents qui menacent de me battre tous les jours si je le dis à mes avocats, ils mentiront et diront que je les ai frappés en premier. Ce sont les propres mots du sergent Anthony Kidd et du lieutenant Jean Baptiste. J'ai littéralement été effacé du monde, donc je n'ai pas d'autre choix que de croire que la prochaine étape est qu'ils me battent à moitié à mort comme ils le font presque quotidiennement avec d'autres détenus, ici, dans le comté de Broward."

Dans un autre message, Melly ajoute :

"Je ne peux pas appeler ma famille ou mes avocats pour les informer du fait que j'ai été battu ou harcelé. Ils disent que mes privilèges téléphoniques sont définitivement supprimés à cause de toutes les infractions des sept derniers mois. C'EST UN MENSONGE !"