Blueface assure ne pas être à la tête d’une secte

Blueface assure ne pas être à la tête d’une secte

Le rappeur répond à la polémique.

Suite au scandale qui l’accuse d’être à la tête d’une secte après la publication d’une vidéo sur les réseaux sociaux, Blueface s’est exprimé sur Twitter. Les filles installées chez lui, qu'on voit sur les images, feraient en réalité partie d’une télé-réalité.

Le rappeur californien est au cœur d’une polémique qu’il a lui-même lancé ! Sur ses réseaux sociaux, l’interprète de "BGC" a posté une vidéo, plutôt intrigante. On peut y voir l’artiste chez lui, allant dans différentes pièces de sa maison pour y réveiller des femmes, installées sur des lits superposés. Blueface leur parle également de tatouages. Il semblerait que les femmes s’apprêtent à faire ou ont déjà fait le même tatouage que le rappeur. Il leur demande est-ce qu’elles vont se faire tatouer et va même plus loin. Soit elles se font tatouer, soit elles quittent la maison. Il n’en fallait pas moins pour affoler les internautes (et on les comprend) qui ont immédiatement crié au scandale. Certains ont même comparé la situation à celle de R. Kelly qui actuellement en prison et qui fait face à des accusations d'agressions sexuelles.

Face aux rumeurs grandissantes sur les réseaux sociaux, Blueface a décidé de s’exprimer et de donner sa version. Celui qui est en beef avec 6ix9ine assure qu’aucune femme n’est maltraitée ou retenue contre sa volonté mais qu’il s’agit en fait d’une télé-réalité tournée chez lui. Une émission diffusée sur son compte OnlyFans. Il écrit : "Pour ceux que ça intéresse, mon show est une émission de trois semaines où des femmes de tout le pays viennent et vivent toutes sous le même toit. J’ai deux maisons, donc je ne reste pas là. Je prends soin d’elles financièrement et pendant qu’elles sont là je fais la promotion de leur marque etc. On filme toute la journée. Restez connectés".

Dans un premier tweet, le rappeur de 24 ans a assuré ne pas savoir ce qu’était une secte. Mauvaise foi ou mauvaise blague, Blueface n’a pas l’air de comprendre ce qui lui ait reproché. Il rajoute même que dans l’émission "America’s Next Top Model" (créée par la mannequin Tyra Banks), les filles étaient aussi sur des lits superposés, mais c’est à lui qu’on s’en prend. Il semblerait donc qu’il faille voir l’émission pour mieux comprendre la situation. En attendant, rien n’a été dit par Blueface concernant ces tatouages "forcés". Affaire à suivre...