Joe Budden : top 5 de ses plus gros clashs !

Joe Budden : top 5 de ses plus gros clashs !

Retour sur 5 des plus gros beefs du rappeur New-Yorkais.

Joe Budden sait toujours comment faire parler de lui. On le sait, le rappeur originaire de New-York n'a pas la langue dans sa poche. Et c'est Logic qui ena pris pour son grade la semaine dernière.

Dans un extrait de son podcast "The Joe Budden Show", Joe n'avait pas été tendre avec le surnomé "Yung Sinatra", le qualifiant de "pire rappeur à avoir utilisé un micro." Un beef qui peut paraitre assez anodin quand on connaît la longue liste d'ennemi de "Budden", mais qui nous a donnés des idées : retour sur 5 des plus gros clashs de l'artiste. 

5. CHANCE THE RAPPER 

Suite au passage du natif de l'Illinois dans l'émission de Stephen Colbert, Joe s'en était pris directement au rappeur, qualifiant sa musique de trop gentille et trop tendre après l'interprétation du titre "First World Problem". D'abord amical dans sa première réponse, "Chance" s'en était pris directement à lui en déclarant qu'il pourrait "brûler la carrière de Budden" devant son public de Chicago, à la suite de nouveaux mots crus de son "ami". Un clash qui en était resté là, car personne n'a vraiment envie de voir "The Chancelor" se battre...

4. DRAKE 

Avec the "6 God", le clash à été plutôt unilatéral qu'autre chose.... Pour rappel, Joe était un grand fan de Drizzy, et n'avait pas caché sa déception après la première écoute de "Views" sorti en 2016. Dans son podcast numéro 64, il avait donc fait part de son mécontentement, avant que Drake ne lui réponde de manière subliminale dans "4. P.M in Calabasas".  De manière plutôt subtile, il fait référence à un titre de Fat Joe, "J.O.E" qui signifie "Jealous One Envy" qualifiant donc directement son ex-partenaire de chicha de jaloux et d'envieu. Un clash qui lui aussi en restera là, suite à la stratégie de Drake de ne pas répondre aux pics qui lui sont généralement lancés et mais cela avait finalement participé à la promotion de son projet... 

3. MIGOS

Avec le trio de rappeur d'Atlanta, Joe avait fait fort. En 2017, pour le média hip hop Complex, Take Off, Offset et Quavo sont intérrogées par Budden lui même et DJ Akademics. Dans les loges des B.E.T, les esprits s'échauffent après que le rappeur/journaliste demande à Take Off s'il est déçu de ne pas être sur le hit planètaire "Bad and Boujee" en featuring avec Lil Uzi Vert. La réponse est claire de la part du rappeur : "Est-ce que j'ai l'air de me sentir mis à l'écart de 'Bad and Boujee' ?", une réponse qui agace Joe, qui décide de couper court à l'interview. Un manque de respect selon les Migos et principalement pour Quavo, qui demande des explications à Budden. Le ton monte entre les deux, jusqu'a en venir aux mains avant d'être séparé par la sécurité. 

Un extrait à retrouver juste ici : 

2. EMINEM, 50 CENT & BIZARRE

Après la sortie de son album "Revival", Joe n'avait pas été tendre avec Eminem, qualifiant son projet et sa tracklist de "pop urbaine" après l'écoute du premier extrait, uniquement, du projet. Un pic léger mais assez puissant pour s'attirer les foudres de Slim Shady. Un clash plutôt surprenant lorsque l'on sait que Joe Budden était signé chez Shady Record notamment avec Slaughterhouse. C'est donc avec le morceau "Chloraseptic Remix" qu'Eminem était revenu détruire le rappeur, lui rappellant qu'il ne fallait pas manger dans la main de celui qui l'avait nourrit. 

Bizarre, le rappeur de D12, avait aussi rappelé à Joe via un post Instagram, qu'il n'avait pas le droit et n'était pas en messure de pouvoir critiquer le travail du rappeur de Detroit. 

Puis c'est 50 Cent, amoureux des beefs lui aussi, qui avait sauté sur l'occasion pour rappeler au "journaliste" qu'il ne fallait pas s'attaquer à "Rap God" en publiant sur son instagram : "On va te botter ton petit cul..." 

Un beef magique, encore une fois 

1. JAY-Z 

Pour comprendre ce beef, il faut le re-contextualisé. En 2002, Joe est alors considéré comme la future grande pointure du rap de la East Coast. Une signature chez Dej Jam plus tard, l'artiste voit son album rester quatre ans sur les étagères de la maison de disques tandis que le succès de Jay-Z ne cesse de grandir. Un succès qui à du mal à passer pour Joe, d'autant plus que Jay envoie un freestyle sur la prod de "Pump It Up", le classique de Budden, et tout les fans s'accordent à dire que la version de Jay est meilleure que celle du podcaster.

Un clash qui sera enterré seulement en 2007 et ce titre de Joe Budden : 

 Dans ce titre, Jay-Z en prend pour son grade, et est considéré comme un "old-man" ou un vieux rappeur par son colègue. Un beef au terme duquel Budden partira de Def Jam pour lancer son propre label, Amalgam Digital. 

C'est le seul beef dans lequel on peut noter que l'opposant à Budden reste super classe. Dans une interview, Jay-Z confiera un peu plus tard que, malgré tout, Joe Budden fait partie de ses inspirations. 

On attend maintenant de savoir ce que va répondre Logic...



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios