Young Thug : ses textes vont être utilisés contre lui

Young Thug : ses textes vont être utilisés contre lui

Lors de son procès.

Alors que Gunna a vu sa demande de liberté sous caution refusée il y a peu, celle de Young Thug n'a pas non plus été envisagée par le tribunal. Le rappeur est donc toujours sous les barreaux et c'est de là qu'il a appris que les paroles de ses chansons publiées entre 2016 et 202& allaient être utilisées contre lui lors de son procès. Ils incluent notamment des titres comme "Anybody", "Take it to Trial", "Ski" avec Gunna et "Slatty". L'accusation a défendu sa démarche en expliquant que les paroles du Thugger "préservent, protègent et améliorent la réputation, le pouvoir et le territoire de l'entreprise YSL".

Il faut dire que le procureur du district du comté de Fulton, Fani Willis estime que Young Thug et Young Stoner Life sont liés à plus de 50 meurtres depuis 2015. Alors quand il chante ce type de paroles, comme dans le morceau "Slatty", le rappeur ne se rend pas service.

“I killed his man in front of his momma, like fuck lil’ bruh, sister and his cousin/I shoot out/Kill ’em, not leaving a trace.”

"J'ai tué cet homme devant sa mère comme Lil Bruh, sa soeur et son cousin, je leur ai tiré dessus/Je dois les buter et ne laisser aucune trace."

Les avocats de Young Thug devraient présenter de nouveaux arguments devant le tribunal en faveur d'une libération sous caution le 2 juin. Comme on peut le voir, c'est très très loin d'être gagné.