R. Kelly reconnu coupable de crimes sexuels

R. Kelly reconnu coupable de crimes sexuels

Un verdict sans appel.

Il fallait s'y attendre mais le verdict a été sans appel au procès de R. Kelly. Le jury du tribunal fédéral de Brooklyn à New York, a reconnu le chanteur coupable de crimes sexuels, "trafic sexuel" et d'avoir été le dirigeant d'un "système" d’exploitation sexuelle de jeunes femmes, dont certaines étaient mineures. La star déchue risque la prison à vie mais ne connaîtra sa peine que le 4 mai 2022 comme c'est l'usage aux Etats-Unis. Déjà en détention provisoire, l'interprète de "I Believe I Can Fly" va rester derrière les barreaux et risque bien de ne plus jamais en sortir.

Il faut dire que, durant les six semaines qu'a duré son procès, les témoignages à charge n'ont pas laissé de place de doute. Neuf femmes et deux hommes sont venus raconter comment R. Kelly gérer un véritable réseau, comment il a violé des femmes, comment il a drogué ses victimes pour les rendre plus malléables, comment il s'est marié avec Aaliyah alors seulement âgée de 15 ans... Bref, comment, fort de son statut de superstar, il a laissé libre cours à ses plus bas instants au sein d'un système bien rôdé et aidé en cela par son entourage, il a profité et abusé de jeunes femmes et hommes qui l'idolâtraient, le tout sur une période allant de 1994 à 2018.

Le chanteur déchu n'a rien laissé transparaître à l'énoncé de sa culpabilité. Masqué, il a baissé la tête et fermé les yeux, préférant laisser parler son avocat, Deveraux Cannick, qui s'est dit "déçus du verdict" et qu’il envisageait de faire appel de la décision du tribunal.

Une des avocates des victimes, Maître Gloria Allred, qui a aussi travaillé sur les procès du même style comme ceux de Harvey Weinstein et Jeffrey Epstein a eu ces mots édifiants :

"Je pratique le droit depuis 47 ans. Pendant ce temps, j'ai poursuivi de nombreux prédateurs sexuels qui ont commis des crimes contre des femmes et des enfants. De tous les prédateurs que j'ai poursuivis, M. Kelly est le pire."

Mais R. Kelly n'es peut-être pas au bout de ses peines, en effet, il est cité dans deux autres procès pour des faits similaires, dans l'Illinois et le Minnesota...