Cardi B : argent, rap et féminité, elle se livre dans XXL

Cardi B : argent, rap et féminité, elle se livre dans XXL

Bardi n'élude aucun sujet.

Le premier album de Cardi B, "Invasion of Privacy" est sorti il y a maintenant trois, le 6 avril 2018 et son successeur se fait attendre. Pour autant, Bardi est devenue une redoutable femme d'affaires qui veut devenir une marque comme Rihanna ou Jay-ZDans une grande interview pour le magazine XXL, la rappeuse du Bronx est revenue sur ses ambitions, à la fois financières et musicales.

L'avantage avec Cardi B, c'est qu'elle n'a pas peur de parler d'argent et de stratégies pour en gagner encore plus. Mais, malgré son statut, elle se sent parfois sous-estimée comme elle l'explique au média américain mais elle s'assure toujours d'obtenir ce qu'elle mérite.

"Parfois, des entreprises veulent travailler avec moi et elle me propose deux ou trois millions de dollars. Mais elles vont en gagner 50 ou 100... Je me dis donc qu'elles me doivent plus vu l'argent qu'elles vont gagner avec moi, qu'elles comprennent que je vais leur rapporter une grosse somme d'argent alors elles doivent m'en donner plus. Je veux faire partie du nombre !"

Malgré leurs démêlés conjugaux, Cardi B reconnaît qu'Offset lui donne toujours de précieux conseils quand il s'agit d'argent.

"Mon mari est vraiment intelligent avec les chiffres et pourtant je ne le paie pas. Donc, il est super direct et il me dit la vérité quand il dit : tu le mérites, tu en as besoin. Il n'en profite pas, il n'en tire aucun bénéfice, il veut juste me voir réussir."

Mais Bardi sait aussi parler d'autre chose, notamment de sa position de rappeuse.

"J'aime qu'on m'appelle comme ça, ça ne me dérange pas. J'aime être une femme. Mais je ne veux pas être opposée à une autre femme, je veux suivre ma propre voie. Alors pourquoi est-ce que tout le monde veut que je rappe comme unetelle ou unetelle ? Je fais ce que j'ai envie de faire, mon flow me rapporte de l'argent ! Mon flow est ce que j'aime entendre, mon flow, c'est moi... Ce n'est pas que je n'aime pas être en compétition, je préfère faire les choses à mon rythme et à ma façon. Je déteste quand les gens me dressent contre les autres parce que ça me donne l'impression que je dois faire comme elles. Et je n'aime pas ça. L'année dernière, quand toutes les femmes ont sorti des nouveaux morceaux, Nicki Minaj, Doja Cat, Megan Thee Stallion, tout le monde disait que j'étais finie. Je ne vais pas sortir un nouveau titre juste parce d'autres ont du succès. Tant mieux pour elle. Moi, je travaille comme je veux et à mon rythme. Quand ça sera mon moment, ça sera mon moment..."

L'interview dans son intégralité est à lire ici.

 



En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios