Elections américaines : Eminem, 2 Chainz, Common, Offset, Diddy dans la bataille

Elections américaines : Eminem, 2 Chainz, Common, Offset, Diddy dans la bataille

Les rappeurs se mobilisent pour Joe Biden.

Aujourd'hui est un jour important dans l'histoire des Etats-Unis ainsi que dans celle du monde et une étape de plus dans une année 2020 compliquée. Les Américains sont appelés aux urnes pour élire leur nouveau président. Donald Trump, le président sortant représente les Républicains tandis que Joe Biden est le candidat des Démocrates. Après quatre ans de mandat, le magnat des affaires a laissé l'Amérique à feu et à sang et sa réélection serait une catastrophe pour beaucoup, c'est pourquoi de nombreux rappeurs ont pris position contre lui et que ses soutiens sont assez rares dans le rap game.

A la fin du mois d'octobre, un rassemblement de soutien à Joe Biden s'est tenu à Atlanta. A cette occasion, Offset et Common se sont produits sur scène et ont interprété "Ric Flair Drip" et "Glory" dans l'Amphithéâtre de Lakewood. Au même moment, Diddy révélait son bulletin de vote en faveur de Biden via une vidéo sur les réseaux sociaux.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Who am I voting for? @ourblackparty

Une publication partagée par Diddy (@diddy) le 30 Oct. 2020 à 10 :20 PDT

Le rap a décidé de la jouer collectif. De La Soul a formé un groupe de MC à l'esprit "politique" afin de créer un hymne anti-Trump intitulé "Remove 45". Le trio a recruté Pharoahe Monch, Styles P, Chuck D de Public Enemy et bien d'autres dans le but d'inciter les gens à voter contre le président.

Mais ce n'est pas tout. Alors qu'on est dans la dernière ligne droite, les artistes se mobilisent fortement. Eminem par exemple a autorisé Biden a faire un clip de campagne avec comme illustration sonore son morceau "Lose Yourself", extrait de la BO de "8 Mile" pour lequel il a obtenu un Oscar.

2 Chainz a tenu un discours pendant un meeting de Joe Biden à Atlanta avec une variation de son titre sorti en 2012, "I'm Different".

"Je pense que la prochaine administration que je soutiens, Biden-Harris, offre quelque chose de différent", a-t-il déclaré avec l’instrumental au piano qui déroulait derrière. "Je parle d’être différent, d’embrasser l’être différent, et sans plus tarder. Je suis différent."

Freeway qui vient de perdre son fils a apprécié que Joe Biden, qui a lui-même perdu son fils en 2015 d'un cancer au cerveau, lui témoigne son amitié et a annoncé qu'il voterait pour lui.

Mais il y a aussi des rappeurs pro-Trump comme Lil Pump qui a été invité sur scène par le président sortant lors d'un de ses derniers meetings et a appelé à voter pour lui. Le rappeur a même menacé de quitter les Etats-Unis pour la Colombie si jamais Biden était élu.

Une "menace" dont tout le monde se moque et qui a bien fait rire les réseax sociaux.

Mais Pump n'est le seul à "rouler" pour Trump. Lil Wayne a créé un vrai malaise quand il a partagé une photo avec le président et soutenu son "Plan Platine" pour les minorités. Depuis, il a été rejoint par Kodak Black qui lui joue aussi peut-être une carte personnelle parce qu'il a déjà demandé il y a quelques mois une grâce présidentielle pour sortir de prison. Le rappeur qui envisage de sortir un album a approuvé le "Plan Platine" proposé par Trump mais veut aussi participer à la réforme de la justice. Difficile chez lui de savoir où est la conscience politique et l'opportunisme...

Une position que Rich The Kid a refuser de tenir alors même que le camp républicain a tout fait pour le convaincre de rejoindre le président sortant. Une histoire qu'il a racontée dans sa story sur Instagram.

Finalement, le seul que cette situation fait rire, c'est 50 Cent qui a, dans un premier temps, apporté son soutien à Trump avant de se rétracter. Il a posté une photo sur laquelle il oppose Eminem et Lil Wayne et ce n'est pas forcément du meilleur goût.



En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios