Gunna sort du silence sur Instagram

Gunna sort du silence sur Instagram
Gunna reste fidèle à YSL malgré la justice.

Il insiste sur sa fidélité à Young Thug et YSL.


Libéré en décembre dernier après avoir passé une bonne partie de l'année en prison dans le cadre de l'affaire RICO contre Young Thug et le label YSL, Gunna a gardé le silence alors qu'il a été accusé d'être devenu une balance pour avoir accepté un deal avec la autorités pour éviter de passer plusieurs années derrière les barreaux. Mais, il vient de faire son retour sur Instagram avec une publication qui met les points sur les i. Sur Instagram, il écrit sous une photo où on le voit sans doute chez lui avec une console installée dans son salon alors que tout le monde espère de la nouvelle musique de sa part.

 "Les n*gros agissent comme s'ils changeaient de côté, mais il n'y a qu'un côté. #YslTheLabel #FreeThug & Yak. "GUNNA BACC !!!!!"

C'est une façon pour lui d'insister sur le fait qu'il n'a pas retourné sa veste et qu'il n'a pas balancé ses potes, Young Thug en tête et de confirmer qu'il reste fidèle à YSL, son label accusé d'être un gang.

Gunna et Young Thug font partie des 28 personnes arrêtées après avoir été accusé de 56 chefs d'accusation en mai dernier. Les affiliés de Young Stoner Life sont accusés d'avoir conspiré pour violer la loi RICO de Géorgie et d'avoir participé à un gang criminel. La défense soutient qu'YSL est strictement un label de musique et une entreprise de vêtements. Thugger est derrière les barreaux depuis le 9 mai 2022 tandis que Gunna a été arrêtée deux jours plus tard. L'accord de Gunna a conduit des trolls et des parties non informées à spéculer qu'il avait dénoncé des personnes impliquées dans l'affaire YSL en Géorgie. Il l'a nié avec véhémence dans une déclaration fournie à Complex le mois dernier, précisant notamment :

"Lorsque je me suis affilié à YSL en 2016, je ne le considérais pas comme un gang ; plus comme un groupe de personnes de la région d'Atlanta qui avaient des intérêts communs et des aspirations artistiques. Mon objectif chez YSL était le divertissement – des artistes de rap qui écrivaient et interprétaient de la musique qui exagérait et glorifiait la vie urbaine dans la communauté noire. Bien que j'aie accepté de toujours dire la vérité, je tiens à ce qu'il soit parfaitement clair que je n'ai PAS fait de déclaration, que je n'ai PAS été interrogé, que je n'ai PAS coopéré, que je n'ai PAS accepté de témoigner ou d'être témoin pour ou contre une partie dans l'affaire. et n'ont absolument AUCUNE intention d'être impliqué dans le procès de quelque façon que ce soit."

La photo le montre sans doute de retour à la musique et, pour le moment, c'est sans doute la seule chose qui compte.