DaBaby et DaniLeigh se déchire en public et sur les réseaux sociaux

DaBaby et DaniLeigh se déchire en public et sur les réseaux sociaux

Une vrai drame hollywoodien.


En ce moment, quand on parle de DaBaby, c'est rarement pour de la musique. Même s'il a fait un retour remarqué avec l'EP, "Back On My Baby Jesus Shit Again", il est très (trop ?) souvent dans la sauce en ce moment. Après avoir été pris dans une polémique pour ses propos homophobes au Festival Rolling Loud à Miami, il est cette fois sur le devant de la scène après une bagarre avec la mère de sa fille, DaniLeigh qui a entraîné l'intervention des forces de l'ordre. Il faut dire que les deux artistes se sont écharpés en direct sur Instagram alors forcément...

Dimanche soir, DaBaby et DaniLeigh se sont engueulés. Jusque-là, rien de vraiment fou, une embrouille de couple, c'est plutôt courant. Mais là où ça a dérivé, c'est que le rappeur de Caroline du Nord aurait mis un coup de pied à la chanteuse et à leur fille de trois mois. Il faut dire que Baby avait attrapé le téléphone de sa compagne pour enregistrer la "bagarre" sur Instagram Live. Au cours d'une dispute plutôt houleuse, on voit DaniLeigh nourrir leur nouveau-né alors que le couple s'insulte.

Peu de temps après, DaBaby a publié une déclaration en story sur Instagram expliquant qu'il avait enregistré DaniLeigh pour protéger sa "sécurité" et sa "réputation" tout en l'accusant d'avoir proféré "de nombreuses menaces" sur le fait "de le détruire sur Internet" car elle "refusait de le laisser partir". Il a également affirmé que, au cours de leur relation tumultueuse, elle l'avait "battu" et "hurlé dessus". Il a quand même précisé qu'il n'avait pas l'attention de porter plainte et que s'il a appelé la police, c'était simplement pour la faire expulser pacifiquement de son domicile. Cherchant à éviter une autre controverse après Rolling Loud, DaBaby a précisé : "Mon équipe se mettra en contact avec tous ceux avec qui nous sommes en affaires et qui pourraient avoir besoin de clarifications".

DaniLeigh n'étant pas d'accord avec Baby, elle a publié sa propre version de l'affaire, expliquant que la dispute a débuté à propos d'une pilule du lendemain, précisant que le couple n'utilisait pas protection durant leurs rapports sexuels. C'est cela qui a conduit le rappeur de Caroline du Nord à la virer de chez lui avec sa petite fille.

"Tout cela veut dire que cet homme est un p*tain de lâche. Va te faire f*utre ! Et j'aurais vraiment dû écouter les internautes à propos de ce mec !!! Et je suis désolé pour mon bébé que son père la chasse de chez elle à seulement 3 mois."

Elle en a aussi rajouté dans un live sur Instagram où elle dit que DaBaby est un père négligent :

"Tu n'as jamais été là quand j'ai eu cet enfant !"

Dans une vidéo, on la voit accompagné par des policiers hors du domicile de Baby.

Dans une autre story, DaniLeigh écrit :

"Mesdames. Ne laissez jamais un homme vous faire ça... Je prie pour que ma fille ne doive jamais vivre de tels moments. Cet homme m'a quitté quand j'étais enceinte… Bien sûr, je voulais que mon bébé connaisse son père, mais... Je dors avec mon bébé dans mes bras, il vient nous dire qu'on doit partir. Quel lâche !"

Cela a entraîné une réponse de DaBaby qui insinue clairement que DaniLeigh est folle et qui dit dans une vidéo :

"C'est une vraie production hollywoodienne… Mais tout va bien, ne vous laissez pas berner, ne vous laissez pas distraire. Ne soyez pas dupes."

DaniLeigh a finalement craqué et publié une autre vidéo sur laquelle on la voit pleurer.

"J'ai juste l'impression que c'est tellement injuste cette situation, parce que tout ce temps, j'ai été honnête avec cet homme. J'ai essayé, essayé, essayé. Rien d'autre qu'un amour pur et authentique pour cet homme du saut. J'ai essayé de le faire fonctionner pour mon bébé… mais ce n'est pas du tout la meilleure situation. Je mérite tellement mieux."

Pour ajouter encore à la confusion, une autre baby mama de DaBaby s'est invitée dans la conversation et s'en est pris à DaniLeigh.

Pour le moment, tout semble s'être calmé, mais il suffit d'une étincelle...