Astroworld Festival : le garçon de neuf ans qui était dans le coma est décédé

Astroworld Festival : le garçon de neuf ans qui était dans le coma est décédé

La liste des victimes s'alourdit...

Travis Scott doit déjà faire face à de très nombreuses plaintes après le mouvement de foule qui a fait plusieurs morts et des centaines de blessés durant le Festival Astroworld qu'il organise à Houston. Et cela ne devrait pas se calmer puisqu'un jeune garçon de neuf qui était dans le coma depuis l'incident, vient de décéder des suites de ses blessures.

Selon ABC13 Houston, Ezra Blount, 9 ans, qui assistait au show avec son père, est décédé au Texas Children's Hospital ce week-end. Blount était plongé dans un coma artificiel car il était touché aux poumons, au rein et au coeur. Il souffrait également d'un gonflement du cerveau dû à un arrêt cardiaque. La journaliste Stefania Okolie a tweeté la nouvelle dans la nuit du dimanche 14 novembre.

"Ezra Blount, 9 ans, qui a été piétiné après être tombé des épaules de son père à Astroworld, est décédé à l'hôpital pour enfants du Texas après une semaine de réanimation. Il s'est battu avec acharnement, mais finalement, il y avait un plan différent. Priez pour sa famille. Elle est reconnaissante pour toutes vos prières. Sûrement qu'Ezra a tenu si longtemps en raison de l'état d'esprit de ses proches et de la puissance de vos prières."

Si Travis Scott a déjà annoncé qu'il prendrait à sa charge les frais funéraires des victimes et offrirait également un soutien psychologique à ceux qui en aurait besoin, il doit faire face, ainsi que Drake et Live Nation à des centaines de plaintes. Vendredi 12 novembre, l'avocat Ben Crump a annoncé qu'il représentait plus de 200 victimes présumées qui disent avoir souffert à la fois physiquement et mentalement à la suite de la tragédie d'Astroworld. Ils ont déposé 110 poursuites et prévoient d'en déposer 90 autres.

"Nous veillerons à ce qu'ils obtiennent justice parce que cela n'aurait jamais dû arriver. Il s'agit également de s'assurer que Live Nation et toute autre personne ayant quelque chose à voir avec l'incident soit jugé. Personne ne devrait jamais mourir en allant à un concert. À l'avenir, la sécurité doit être primordiale."