Travis Scott n'avait pas l'autorité pour stopper l'Astroworld Festival

Travis Scott n'avait pas l'autorité pour stopper l'Astroworld Festival

Peut-être une des explications de ce drame.

Pour ceux qui dorment dans une grotte depuis une semaine, sachez qu'un énorme drame a eu lieu lors de l'Astroworld Festival. Un évènement organisé par Travis Scott la semaine dernière, et qui a dégénéré en bousculade, et en panique. Une panique qui aura coûté la vie de 9 personnes et blessé des centaines d'autres, qui sont toujours à l'hôpital. Le bilan très lourd de 9 décès n'est peut-être donc pas encore fixe... Un drame qui risque de coûter assez cher à Travis Scott, malgré le fait que, selon son porte-parole, il n'avait aucune autorité pour stopper le concert.

Car les images où les ambulances traversent la foule toujours dansante pendant que Travis continue le concert sont difficilement supportables. Pourtant, le rappeur n'aurait eu aucun pouvoir sur cette situation comme le déclare sa porte-parole : "cette idée que Travis Scott avait le pouvoir de stopper le concert est ridicule. Ils ont 59 pages de procédures et ces 59 pages disent clairement que seulement 2 personnes ont le pouvoir d'arrêter le show, le producteur exécutif et le producteur du concert. Travis n'était pas responsable, mais il veut faire partie de la solution"

De l'autre côté, les avocats de la partie civile comme Ben Crump ne relâchent pas la pression. Ils affirment qu'ils veulent obtenir justice pour chaque victime et ont en particulier l'organisation Live Nation dans le viseur, car ils font partie des organisateurs du show. Ils qualifient les manquements qu'il y a eu dans la sécurité de l'évènement comme des fautes criminelles. Tout ça se réglera probablement devant les tribunaux...