Booba s'inquiète pour la santé mentale de Sadek qui l'insulte

Booba s'inquiète pour la santé mentale de Sadek qui l'insulte

Ils ne sont pas prêt de s’arrêter.

Le clash entre Booba et Sadek prend de plus en plus d’ampleur. Nouveaux rebondissements, nouvelles insultes et nouvelles vidéos pour les deux rappeurs qui, décidément, ne lâchent rien.

L’heure n’est pas à la conciliation, loin de là. Depuis plusieurs semaines, le beef entre B2O et Johnny Niuuum alimente les réseaux sociaux et les deux pères de famille n’ont pas l’air d’être descendu en pression. Aujourd’hui, les attaques se poursuivent et surtout, montent d’un cran. Le Duc était d’ailleurs allé très loin en publiant une photo de Sadek et de sa mère. Dans un tweet, qu’il a ensuite effacé (et on comprend pourquoi), il lui conseillait de se faire soigner et de retourner auprès de ses proches qui s’inquiètent.

Un peu plus tard, Booba a réitéré ses propos à travers une nouvelle vidéo postée sur Twitter. Dans cette dernière, il invite son ennemi à quitter Dubaï et rentrer auprès de sa famille, principalement son enfant. Il lui demande surtout de s’arrêter. Le tout agrémenté de provocations et d’insultes comme il sait si bien le faire.

Un message non sans provocation, qui a vivement fait réagir le principal intéressé. Pour lui répondre, le rappeur de Neuilly-Plaisance, qui ne manque jamais d’insultes non plus, a publié une autre vidéo sur ses réseaux. En rappelant le fait que le Duc l’a bloqué de ses réseaux, il le menace et lui rappelle qu’il l’empêchera de se produire sur scène le 11 septembre pour son showcase à Paris. Il le prévient :

"Quand on insulte comme ça le prophète, la Vierge Marie, on est pas à l’abri qu’il y ait un jour un illuminé, un fanatique religieux qui n’a rien à perdre et qui te mettes une balle dans la tête […] Fais attention Booba, tu joues à un jeu dangereux". 

Des propos violents qui prouvent une nouvelle fois que la situation semble sans issues. Personne pour hisser le drapeau blanc ?

 



En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios