Kodak Black s'explique sur l'agression au laser

Kodak Black s'explique sur l'agression au laser

Plus de peur que de mal...

Si vous avez déjà regardé des matchs de football notamment, en Europe par exemple, vous avez sans doute déjà vu des joueurs pointés via des lasers, par des gens du public. Cristiano Ronaldo était par exemple régulièrement la cible de ces lasers, surtout lorsqu'il jouait au Real. Une pratique dangereuse qui peut causer des dommages à la vue des sportifs, et qui a surtout pour but de les déconcentrer. Cette semaine, c'était au tour de Kodak Black de faire l'expérience du pointage laser, lui qui était à ce moment dans une boîte de nuit de Floride.

Rapidement évacué par ses gardes du corps, le rappeur n'avait pas l'air d'avoir bien compris ce qu'il s'était passé. Et pour cause : finalement, il n'y avait pas de laser pointé sur lui. La lumière étrange aperçue par lui et ses gardes du corps était en fait... un simple reflet d'une lentille, provenant apparemment d'une caméra en train de filmer ce qui se passait dans la boîte, et qui visait Kodak Black à ce moment là. C'est lui-même qui a donné cette explication dans une vidéo postée sur son compte Instagram.

 
 
 
 
 

Avec toujours beaucoup d'humour, Kodak Black a remercié sa sécurité d'avoir réagi aussi vite, tout en regrettant le fait d'avoir été agrippé par les vêtements, qui coûtent apparemment assez cher. Tout en concluant, avec une phrase bien egotrip : "Personne ne pointe de laser sur moi". Au moins, c'est clair.

 

 



En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios