Kodak Black continue les dons

Kodak Black continue les dons

Il l'avait promis, il le fait !

Kodak Back avait promis que si Donald Trump le sortait de prison, il donnerait un million de dollars à des oeuvres de charité. Gracié par l'ancien président, le rappeur floridien a été libéré et a pu retrouver la liberté. S'il a effacé le tweet dans lequel il faisait cette promesse ce qui a poussé le public à croire qu'il ne tiendrait pas parole, dans les faits, Kodak Black a déjà commencé à donner de l'argent à des bonnes oeuvres. Son prochain versement sera sans doute pour payer les études des enfants d'agents du FBI tués en service.

Kodak Black s'est proposé pour aider les familles de deux agents du FBI de Floride tués en service la semaine dernière. Samedi 6 février, une vidéo de son avocat, Maître Bradford Cohen, est apparue sur Twitter dans laquelle il explique que son client, qui se trouve à côté de lui, veut assumer les frais de scolarité des trois enfants des deux agents du FBI qui ont été abattus dans le comté de Broward, en Floride alors qu'ils allaient perquisitionner chez un suspect qui leur a tiré dessus.

"Aujourd'hui, deux agents du FBI sont tombés au combat dans le comté de Broward et ils avaient de jeunes enfants. Nous avons donc envoyé une lettre au directeur du FBI à Miami indiquant que Kodak se propose de payer les frais de scolarité des trois enfants à l'avenir."

Pour l'instant, on ne sait pas encore si les familles ont accepté l'aide du rappeur. Mais on peut quand même retenir qu'il se tient à ce qu'il avait dit, à savoir qu'il s'impliquerait dans la communauté à sa sortie de prison. Il le faisait déjà lorsqu'il était derrière les barreaux, cela avait d'ailleurs une des raisons pour laquelle le président Trump l'avait gracié.


En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios