6ix9ine de retour à LA pour aider un rappeur ?

6ix9ine de retour à LA pour aider un rappeur ?

Tekashi est-il lui aussi payé pour clasher ?

Alors qu'il a laissé Chicago à feu et à sang, 6ix9ine n'a même pas fait un détour par New York que le revoici à Los Angeles où, pourtant, il ne compte pas que des amis. S'il est de retour en Californie, ce serait pour faire de la promo à un rappeur dont le dernier album n'a pas marché...

Alors que Lil Durk et Lil Tjay ont accusé des membres de l'équipe de Tekashi de leur avoir proposé trois millions de dollars pour continuer leur clash avec le rappeur aux cheveux colorés, 6ix9ine explique dans une vidéo que s'il est revenu à Los Angeles, c'est parce qu'on lui a proposé cinq millions pour rentrer dans un beef avec un rappeur et ainsi assurer la promotion de son nouveau projet...

"Le label de certains clochards m'a appelé en me disant qu'ils allaient m'emmener à LA alors que nous venons juste de rentrer de Chicago. Mais ils m'ont dit : envole-toi pour Los Angeles et aide-nous à promouvoir son album. J'ai demandé ce qui n'allait pas avec son projet, ils m'ont répondu que son dernier album a été un échec, il n'a vendu que 45K. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour l'aider. Nous lui avons même offert un feat avec Drake. Malgré ça, il a floppé... Mec, tu vends 45K et tu penses que tu peux rivaliser avec moi ? Ils veulent me payer cinq millions de dollars, tu peux le croire ?"

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

#6ix9ine says he got offered $5 million to troll wit another rapper too.. n he’s back in LA again ????????

Une publication partagée par DJ Akademiks (@akademiks) le 30 Août 2020 à 1 :34 PDT

Il en a aussi remis une couche dans les commentaires en disant : "Sans Drake, ces gens ne peuvent pas faire une première semaine à 45k et toute l'industrie les supportent."

Cette phrase est clairement une autre attaque destinée à Lil Durk qui apparaît sur dernier single de Drake "Laugh Now Cry Later". Mais est-ce aussi lui qui est visé par la première affirmation de 6ix9ine ? Nul doute qu'on le saura bientôt...