Waka Flocka Flame a toujours su qu'il était mauvais !

Waka Flocka Flame a toujours su qu'il était mauvais !

Un aveu étrange de la part d'un rapeur US : Waka Flocka a toujours su qu'il était nul en rap ...

L'egotrip est devenu une sorte de règle d'or dans le rap, particulièrement pour le rap US même si la France a elle aussi des rappeurs bien "egotripés". Une règle implicite qui a embarqué le game dans un éternel concours de "qui est le meilleur / le plus riche / le plus fou, etc...". Cette omniprésence de l'egotrip fait qu'il est quasiment impossible pour un rappeur de dire "je ne me considère pas comme un des meilleurs" sous peine d'être la risée du game. Mais Waka Flocka Flame, un des rappeurs les plus fous de sa génération, a décidé d'envoyer valser tous ses codes, en affirmant haut et fort qu'il a toujours su qu'il était un mauvais rappeur.

En interview pour l'émission Everyday Struggle, le rappeur a prouvé à quel point il était humble : "Vers 2012, 2013, j'avais 30 millions de dollars. A ce moment de ma vie, je pensais juste de la mort de mon frère, pourquoi je rappais encore ? Sur quoi j'allais rapper ? J'étais riche. Je voulais juste être riche. Depuis cette époque jusqu'à maintenant, j'ai juste cherché à comment devenir un milliardaire dans les affaires, car je l'avais fait avec le rap. J'étais un mauvais rappeur. Je savais que j'étais un peu faible. Mais j'étais vrai, tu vois ce que je veux dire ? Mon côté vrai a éclipsé ma faiblesse", a avoué l'ancien taulier du Brick Squad.

Il poursuit : "Mes rappeurs préférés étaient KRS-One, DMX, Nas, Goodie Mob... Je ne peux pas rapper comme ces mecs ! Mets moi en cabine avec Kendrick Lamar...(rires)". Il faut avouer que, si techniquement Waka Flocka Flame était loin de ses idoles, en terme d'énergie et de folie dégagée dans ses textes et sur scène, il n'avait rien à leur envier. Mais son honnêteté est étonnante et rafraîchissante, dans ce rap game rongé par les egos.



En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios