Freeze Corleone : malgré la polémique, ses chiffres s'envolent

Freeze Corleone : malgré la polémique, ses chiffres s'envolent

"La menace Fantôme" pourrait rapidement être disque d'or.

La polémique qui entoure Freeze Corleone ne ralentit pas la progression des chiffres de "La Menace Fantôme". Malgré ou à cause de la polémique, le disque continue de s'écouler très rapidement et fonce vers le disque d'or. En dix jours, le rappeur né aux Lilas a déjà vendu plus de 32 300 exemplaires de son dernier opus. 

On ne sait pas si la polémique fait vendre, mais ce qui est certain c'est que l'engouement entourant "La Menace Fantôme", le dernier album de Freeze Corleone ne faiblit pas et les chiffres continuent de grimper de façon exponentielle. En dix jours, l'opus a atteint plus de 32 300 exemplaires. A ce rythme, le disque d'or sera atteint dans deux semaines maximum et peut-être avant si les feux de l'actualité continuent d'être braqué sur lui.

Alors bien sûr que Freeze Corleone aurait préféré être reconnu pour la qualité de son rap que mis en avant par la polémique, mais rien n'est perdu. Hier soir dans l'émission "TPMP" de Cyril Hanouna, un téléspectateur fan du rappeur a réussi à faire changer d'avis une des chroniqueuses, Valérie Bénaïm qui avait été très choquée par les propos contenus dans "La Menace Fantôme". 

"Je vais essayer d'être très calme et d'essayer de poser mes propos. Moi, les textes de ce garçon me touchent au coeur, puisque je suis juive, de religion juive, donc il parle de ma communauté, mais je pense qu'il parle de l'humanité. Quand on touche à un noir, à un juif, à un musulman, on touche à l'humanité. Je pense que ce type là est abjecte et je lui dis dans les yeux 'tu n'es qu'une mer**. Je pense pour autant qu'il ne faut pas céder à l'émotion et donc céder à l'émotion ce serait dire 'je censure tous ceux qui ne pensent pas comme moi.'. Mais là je vous rappelle que ce n'est pas une pensée mais un délit".

Hier soir, elle a fait face à Myra Durden qui longuement défendu l'artiste et expliqué que si Freeze Corleone restait quelqu'un de "bordeline", c'était aussi un artiste qui fait du rap, une musique où les propos peuvent choquer. Il aussi dit que les paroles étaient sorties de leur contexte et que l'oeuvre globale de Freeze Corleone n'est pas antisémite, ce que qu'a reconnu la chroniqueuse qui a raconté avoir écouté plusieurs albums et avoir été sur Rap Genius pour mieux appréhender les lyrics du rappeur.

Evidemment, ce n'est pas forcément ce que l'on appelle de la bonne promo mais cela permet à Freeze Corleone de rester au centre de l'actualité et par réaction face à ce qui se passe ou par curiosité, cela pousse les gens à s'intéresser à "La Menace Fantôme", de l'écouter et donc de faire grimper les chiffres.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios