Freeze Corleone accusé d'antisémitisme

Freeze Corleone accusé d'antisémitisme

La Licra, le ministre de l'intérieur et des parlementaires veulent le" punir".

Sous le feu des projecteurs depuis la sortie de son album événement "La menace fantôme" qui fait d'ailleurs un carton, Freeze Corleone risque d'être rapidement visé par une plainte pour antisémitisme et apologie du nazisme par le ministre de l'intérieur en personne, Gérald Darmanin, pour certains de ses lyrics dans son projet.

C'est la Licra qui, la première, a tiré la sonnette d'alarme dans un tweet, images et paroles à l'appui.

"Antisémitisme, complotisme, apologie d'Hitler, du IIIe Reich et du terroriste Mollah Omar, le rappeur @freezecorleone fait business de son obsession des juifs. L’impunité doit cesser. Nous demandons à l’ensemble des acteurs partenaires de prendre leurs responsabilités".

Le ministre de l'intérieur a immédiatement rebondi sur le tweet de la Licra pour demander à ses équipes d'étudier les "recours juridiques pour poursuivre leur auteur".

Dans la foulée, de nombreux parlementaires ont signé une tribune arguant que "l'heure n'est plus à la réaction mais à l'action" et se déclarent "choqués des propos absolument détestables antisémites et négationnistes tenus par Freeze Corleone dans un clip diffusé sur les réseaux sociaux". Ils demandent aussi au ministre de la justice, Eric Dupond-Moretti "d'agir pour que l'auteur de ce clip abject soit puni".