Kodak Black : son équipe juridique essaie d'écourter sa peine !

Kodak Black : son équipe juridique essaie d'écourter sa peine !

Le rappeur Kodak Black réclame une réduction de peine.

Kodak Black souhaite obtenir une peine plus légère, le rappeur affirme que "plusieurs mois" devraient être retiré de son mandat d’arrêt de 46 mois après avoir été étiqueté à tort de criminel condamné.

L'avocat Bradford Cohen a déclaré à TMZ, que lui et son équipe déposeraient bientôt des documents juridiques faisant appel à la sentence de Kodak. Cohen a expliqué que Black, d'après son évaluation, n'aurait pas dû être classé comme un criminel condamné lors de la condamnation. Selon l’avocat, les plaidoyers de culpabilité antérieurs n'ont pas abouti à des condamnations grâce aux termes de chaque accord.

L'objectif ultime est que l'équipe juridique du rappeur de Pompano Beach obtienne une libération en fin 2021 au lieu de celle prévue pour 2022. Dans l'état actuel des choses, Kodak séjourne dans une prison fédérale dans le Kentucky. Le mois dernier, il a été signalé que sa date de libération prévue était le 14 août 2022.

Plus tôt ce mois-ci, l'artiste de 22 ans a partagé une déclaration sur Instagram dans laquelle il alléguait un complot dans l'établissement  pénitentiaire de Miami dans lequel il était détenu à l'époque. Selon Kodak, les responsables "le tuaient stratégiquement et lentement", mais aussi, ces derniers l'avaient "humilié maintes et maintes fois"

Affaire à suivre... 

Peinda.B. 



En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios