French Montana a-t-il hacké Spotify pour monter ses streams ?

French Montana a-t-il hacké Spotify pour monter ses streams ?

Une accusation très sérieuse vient d'être lancée contre French Montana, qui aurait carrément piraté Spotify pour faire grimper un e ses singles dans les charts.


Depuis que l'industrie du rap est passée à l'ère du streaming, la suspicion et la méfiance sont de mise, car on a vite remarqué que certains artistes peu scrupuleux achetaient des vues, ou des streams, pour faire grimper leurs morceaux dans les tops, et ainsi être plus reconnus (et toucher plus de sous). Le rap est une compétition, depuis sa création, et les tricheurs sont évidemment la risée du public et des collègues rappeurs, qui eux, n'ont pas besoin de ces achats de streams (jusqu'à ce qu'ils se fassent choper eux aussi...). Cette fois, c'est vers French Montana que se tourne l'attention, lui qui vient d'être accusé d'être un tricheur.

C'est un compte Twitter US très célèbre, Karlamagne, qui a ouvert le feu en direction du rappeur, en s'appuyant sur le bond effectué dans les charts par le single de French Montana, "Writing on the wall", sorti il y a 3 mois, et que pas grand monde n'écoutait jusqu'à récemment. Un bond de 27 places dans le classement Spotify, alors que le morceau perd 105 places sur Apple Music. Forcément, ça met la puce à l'oreille...

Il va même encore plus loin, en publiant des messages d'utilisateurs qui affirment que leur compte Spotify a été temporairement hacké (les mots de passe ont été changés), et que les pirates ont utilisé ces comptes pour écouter en masse des titres de musique, dont le fameux "Writing On The Wall", qui est re-rentré dans le Top 50 Spotify à partir du 22 décembre, alors que l'attaque a eu lieu précisément entre le 18 et le 23 décembre.

Voilà qui ne sent pas bon pour French Montana, qui est déja en embrouille avec 50 Cent. Et Fifty ne laissera pas passer une telle occasion de le ridiculiser...