Snoop Dogg : pourquoi les albums Death Row ne sont plus sur les plateformes

Snoop Dogg : pourquoi les albums Death Row ne sont plus sur les plateformes

Le patron s'explique enfin.

Quelques semaines à peine après son rachat de Death Row Records, son nouveau patron, Snoop Dogg a pris une décision qui a surpris et attristé tous les fans de rap West Coast : il a retiré les albums mythiques du label des plateformes de streaming à part, semble-t-il, Tidal. Jusqu'à présent, il n'était pas revenu sur cet épisode qui n'a pas fait plaisir aux auditeurs, c'est le moins que l'on puisse dire. Forcément, alors qu'il était l'invité du podcast de N.O.R.E et DJ EFN, "Drink Champs", le boss du mythique label n'a pas pu échapper à une question sur ce sujet.

"La première chose que j'ai faite a été d'arracher toute la musique de ces plateformes traditionnellement connues des gens, car elles ne paient pas. Et ces plateformes reçoivent des millions de millions de streams et personne n'est payé, à part les maisons de disques. Donc, ce que je voulais faire, c'était reprendre ma musique, créer une plateforme similaire à Amazon, Netflix, Hulu. Ce sera une application Death Row, et la musique, en attendant, vivra dans le métaverse."

Une décision économique qui peut se comprendre du point de vue d'un artiste et d'un dirigeant de label mais c'est faire peu de cas des fans qui se retrouvent "orphelins" d'albums classiques du patrimoine du rap mondial. Snoop a en effet retiré son propre premier album, "Doggystyle", le classique "The Chronic" de Dr. Dre mais aussi "Dogg Food", le premier album de Tha Dog Pound. En attendant de les retrouver quelque part (où ? On ne sait pas encore), on a toujours la possibilité de ressortir les CD pour ceux qui les ont ou de les retrouver sans doute quelque part sur la Toile, mais on ne nous enlèvera pas de l'idée que c'est peu arbitraire comme décision...