Booba explique les raisons de sa guerre contre les influenceurs

Booba explique les raisons de sa guerre contre les influenceurs

Il se confie au Chroniqueur Sale.


Dans la deuxième partie de son interview donnée au Chroniqueur Sale, Booba est revenu sur différents sujets. Parmi ces derniers, il en est un qui l'occupe à plein temps en ce moment, c'est sa guerre contre les influenceurs. La question est donc : d'où tout cela est parti ?

"C'est un effet boule de neige mais je vais te la faire en bref parce qu'on ne va pas s'attarder sur ces grosses m*rdes d'influenceurs. Je découvre Marc Blata, il fait un truc rigolo sur mes voitures, je suis en clash avec Maître Gims, je vois qu'il est prêt à terminer Maître Gims, on fait une alliance de fumiers, on lui fait la misère... Je vais à Dubaï, je le reçois, je lui donne à manger, sa femme, elle vient, je lui souhaite bon anniversaire [...] Avant tout ça, je ne savais pas, c'est en creusant. Bref, on s'associe, on termine Maître Gims, on rigole. Je pars de Dubaï. On me prête une montre pour un shoot, j'ai un pote à moi, c'est de ma faute, j'ai pas vérifié, qui me dit : "j'ai un gars qui travaille chez Richard Mille, il en a une violente avec une tête de mort. Je lui dis passe, je vais faire une séance photo, je vais le mettre bien. Sauf que c'est une fausse, moi je ne vérifie pas et je me fais péter, c'est de ma faute. Le gars Blata il arrive, "oh bâtard, t'as mis une fausse montre, je vais te faire et il rigole. Et tout part de là. Moi, je suis tranquille mais tu veux me faire, bah je vais te faire [...] De là, je rentre en guerre avec lui. Vu que lui il fait partie de toute cette clique de raclures, il y a la Magali Berdah, j'entends, je sais, je commence à enquêter un peu [...] De fil en aiguille, je rentre dans la sauce et je découvre tous leurs trucs et tout et il se passe ce qui se passe aujourd'hui. Maintenant, on en parle sur BFM. Quand j'ai compris ce qu'ils faisaient, j'ai encore plus vu le Diable en eux. Ils n'ont pas d'âme ces gens-là."

Une prise de position assumée mais risquée. Le Duc évoque les pressions et la tentative d'agression dont il a été victime.

"J'ai failli ne pas être là aujourd'hui... Je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi pro."

Il admet aussi qu'il a "trouvé un détective privé dans ses poubelles" et qu'il a "une sécu rapprochée, un gars armé".

Le Duc s'est donc attaqué à un gros morceau mais une chose est sûre, il ne semble pas près de lâcher l'affaire et il ira jusqu'au bout.