6ix9ine : Fat Joe se lâche et l'insulte copieusement

6ix9ine : Fat Joe se lâche et l'insulte copieusement

Joey Crack n'aime pas qu'on se moque de lui...

Fat Joe était récemment l'invité de Math Hoffa pour une grande interview. Evidemment, l'une des actualités les plus brûlantes en ce moment est l'arrestation de Gunna et Young Thug pour avoir violé la loi RICO (Racketeer Influenced & Corrupt Organization). Il ne fallait qu'un pas pour faire le parallèle avec 6ix9ine qui a accepté d'être le témoin de la justice dans sa propre affaire RICO. Et là, le rappeur du Terror Squad n'a pas retenu ses coups. Il s'en est pris à Tekashi avec une rare véhémence.

"Cette émission va me causer des ennuis. Je vais juste être honnête avec toi - ce mec est un tocard. C'est un connard, un suceur, une s*lope. Les conneries qu'il fait, ça me fait dire qu'il cherche à mourir - et je ne lui souhaite pas - mais je suis convaincu qu'il se sent comme un m*rde. Il ne peut certainement pas se regarder dans un miroir."

Pour mémoire, et pour les rares qui n'auraient pas suivi, 6ix9ine risquait à l'origine au minimum 47 ans de prison pour son implication présumée dans le gang des Nine Trey Gangsta Bloods. Mais grâce à sa coopération, il a été libéré alors qu'il avait passé à peine deux ans derrière les barreaux. Depuis, il n'a eu de cesse de reprendre son activité de troll et de se moquer de beaucoup trop de monde. Surtout, ce que Fat Joe a du mal à encaisser, c'est qu'il avait interviewé Tekashi avant son arrestation et que celui-ci lui a menti en le regardant dans les yeux.

"Je n'aime pas qu'on se moque de moi. Quand je l'ai interviewé, je ne savais pas ce qui se passait vraiment. Et quand je lui ai posé la question, je lui ai parlé face à face et il m'a menti. Il m'a dit ça devant son ancien manager Shotti et ses gars qui se tenaient juste derrière lui. Il m'a dit : 'Yo Joe, je ne fais pas vraiment ça, je ne suis pas un gangster, c'est juste pour la promotion."

Et peu de temps après, Joey Crack a appris que tous ces gars qui étaient en face de lui avaient été arrêtés...