Kanye West nie vouloir se faire soigner

Kanye West nie vouloir se faire soigner

Les dernières infos concernant sa santé seraient fausses.

Un représentant de Kanye West a fait une déclaration concernant l’état du rappeur. Les dernières allégations relatant de sa volonté de se faire soigner pour améliorer ses rapports avec Kim Kardashian, ne seraient pas vraies.

Ye fait couler beaucoup d’encre que ce soit auprès de la presse américaine ou internationale. Entre sa musique et sa vie privée, il y a de quoi faire. D’un côté Kanye est un artiste qui a gagné deux Grammy Awards le dimanche 03 avril et de l’autre, sa bipolarité et son comportement sur les réseaux sociaux inquiète (ce qui lui d’ailleurs valu un bannissement de la cérémonie). En d’autres termes, il est difficile de suivre et de comprendre Kanye West. Depuis sa séparation et son divorce avec Kim Kardashian, Yeezy s’est complètement lâché sur ses réseaux. Pire encore, il harcèle son ex-femme ainsi que son nouveau petit-ami, Pete Davidson. Un comportement qui a entraîné la suspension de son compte Instagram pendant 24h.

Il y a peu de temps, le média américain Page Six assurait selon une source, que l’artiste de 44 ans avait annoncé à Kim K qu’il allait se faire soigner, suite à ses récentes actions. Cependant, le vendredi 1er avril, l’équipe de Kanye a tenu à clarifier les choses. Jason Lee, son nouveau responsable médias et partenariats a envoyé une déclaration à Yahoo pour démentir ces allégations. Il déclaré :

"Ye surveille quotidiennement tous les gros titres le concernant lui et sa famille. La plupart sont tous transmis aux médias par des "sources" proches des Kardashian, alors qu’en réalité, eux créent de fausses histoires qui, non seulement sont fausses, mais compromettent également son objectif de construire un environnement sain pour les magnifiques enfants qu’il a avec Kim. Il est focalisé sur le fait de prendre soin de lui, d’être un père présent et aimant et un génie créatif bien avant tous ces faux articles qu’on peut lire en ce moment".

Puis ajoute :

"Si vous ne l’entendez pas de sa bouche, ne le lisez pas sur ses réseaux ou ne l’apprenez pas d’un communiqué de presse approuvé, c’est que c’est faux".

Voilà qui a le mérite d’être clair.