Lloyd Banks égratigne 50 Cent dans son dernier album

Lloyd Banks égratigne 50 Cent dans son dernier album

Un juste retour des choses...

Lloyd Banks, dont le dernier album, "The Course of the Inevitable" n'a pas pu s'empêcher de balancer des piques à son ancien patron 50 Cent. Il faut dire que le boss du G-Unit ne s'est jamais gêné pour critiquer ses anciens collaborateurs. Il était sans doute logique que Banks remette les points sur les I et les barres au T.

Dans son livre, Fifty avait notamment expliqué que Lloyd Banks n'avait pas eu la carrière qu'uil devait avoir parce que c'était un "fainéant".

Pour les fans, Banks a répondu à 50 Cent dans le titre "Stranger Things" dans lequel il rappe : 

“When you’re fucked up, behavior turns irregular quick, sometimes the pressure overwhelms when you’re the head of the clique/But don’t get ahead of yourself, I ain’t bending for shit/Nobody sees your vision until you’re successful.”

Il poursuit : 

 “Your favorite’s nowhere near me when I’m dedicated/Always humble, usually disciplined and never hated/Call me quiet, call me lazy, talent never faded/It’s frustrating when your grindin’ ain’t appreciated/Should have been dead in my twenties, shit, at least I made it/Guess I gotta prove myself again, increase your payment.”

Pour la défense de 50 Cent, celui-ci a quand même reconnu qu'il avait sa part de responsabilité dans les carrières de Lloyd Banks et de Tony Yayo.

"J'ai toujours pensé que si j'avais peut-être fait un meilleur travail en enseignant à Banks et Yayo comment évoluer et changer leurs habitudes, ils seraient chacun dans de meilleurs endroits en ce moment", écrit-il dans le livre, expliquant qu'ils avaient tous les deux "un potentiel inexploité""Pendant que j'étais dehors, Banks était plus content de rester sur son porche et de regarder le monde à partir de là."

Par rapport à tout ce qu'ils ont pu se balancer dans le passé, cela reste quand même soft...



En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios