Da Uzi libéré pour vice de procédure !

Da Uzi libéré pour vice de procédure !

Le rappeur peut reprendre le cours de sa carrière.

Alors qu'il avait été arrêté il y a quelques semaines pour trafic de drogues et détention d'armes, le rappeur Da Uzi a finalement été relaxé pour vices de procédure. Lorsque la police l'a arrêté puis a perquisitionné son domicile, elle a trouvé 6000 euros, 4 kilos de cannabis, une arme et des munitions. Mais le tribunal a jugé que cette opération était illégale ce qui a contraint les autorités à remettre en liberté l'artiste de Seine-Saint-Denis.

Le 15 mai dernier, Da Uzi était arrêté pour trafic de stupéfiants et détention d’armes. Mais, alors qu'il a comparu lundi devant le tribunal correctionnel de Bobigny. il a été libéré par les juges. Et pourtant les charges qui pesaient contre lui étaient lourdes, rappelons que l'artiste de 28 ans avait été interpellé à la suite d'un banal contrôle d'identité devant son domicile à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis). Sur lui, il avait 5 900 euros en billets de banque. Puis, lors de la perquisition de son appartement, les policiers ont découvert 4 kilos de cannabis, une arme et des munitions ce qui leur avait permis de placer Da Uzi en détention provisoire.

La cour a en effet estimé que "le contrôle d’identité était illégal" tout en expliquant qu'il ne pouvait pas reposer "exclusivement sur la base du renseignement". Le rappeur a donc été relaxé des accusations de "transport, détention et acquisition de stupéfiants, acquisition et détention non autorisées d’armes de catégorie B".

En effet, selon Le Parisien, Da Uzi a été dénoncé par un appel anonyme et la cour a rappelé que ce type de renseignements ne peut pas suffire à susciter une intervention, qu'il faut que ce type de renseignement soit étayé par d'autres indices allant dans le même sens recueillis lors d'une enquête en bonne et due forme. C'est d'ailleurs dans ce sens qu'allait la plaidoirie de l'avocat de l'artiste, Me Naïri Zadourian. Elle a été suivie par la cour. La présidente a en effet déclaré :

"Les policiers ont monté une procédure avec un problème juridique. Ça ne veut pas dire qu’il faut recommencer vos bêtises !"

D'autant que Da Uzi a déjà été condamné pour des faits similaires en 2014.

Aujourd'hui, il est libre et peut donc reprendre le cours de sa carrière.



En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios