MHD : il ne sera pas libéré malgré le coronavirus

MHD : il ne sera pas libéré malgré le coronavirus
MHD

La justice a tranché.

Il y a quelques jours, on apprenait que MHD, incarcéré à la prison de la Santé à Paris pour homicide volontaire et testé positif au Covid-19, avait déposé, par le biais de ses avocats, une demande de remise en liberté avec bracelet électronique pour raisons de santé. Cette requête, acceptée par le juge en charge de l'enquête, a finalement été refusée. MHD reste donc sous les barreaux.

En détention provisoire depuis le 17 janvier 2019, MHD a été testé positif au coronavirus il y a quelque temps. Son avocat, Maître Dupont-Moretti en a donc profité pour demander la mise en liberté surveillée du rappeur, avec port d'un bracelet électronique, pour raisons de santé. La juge d'instruction en charge du dossier était d'accord mais la demande a été retoquée par la Cour d'appel de Paris qui a été contre sa décision. MHD ne sera donc pas libéré.

Et pourtant, l'équipe juridique emmenée par Maître Dupont-Moretti  était plutôt confiante quant à une issue positive du dossier. Il déclarait ceci au moment de déposer sa demande :

«Il a été testé positif au coronavirus, il est en train d'être soigné. Il est isolé et un certain nombre de mesures ont été prises. Sa sortie a déjà été envisagée. Il n'y a plus de charges dans le dossier. Il y a un témoin qui n'a jamais voulu comparaître devant la justice et un autre que nous avons depuis le début que personne n'a jamais entendu.

Abattus mais toujours aussi combatifs, les avocats du prince de l'afro-trap ne veulent pas lâcher l'affaire. Son autre avocate, Elise Arfi le confirme dans une dépêche AFP : "On ne va pas baisser les bras, on va déposer à nouveau une demande." Elle confirme aussi que MHD "a été très malade" et qu'il "était sur la fin". Cela ne l'empêche pas de trouver la décision de la cour d'appel "choquante" et d'en énumérer les raisons. : "il est malade, il a toutes les garanties de représentation et avait une mesure d'éloignement".

Rappelons que MHD est détention provisoire après avoir été arrêté pour des faits survenus en juillet 2018, une rixe au cours de laquelle un jeune homme avait trouvé la mort.