Booba toujours surpris de son succès

Booba toujours surpris de son succès

"Rapti World" fait un carton.

On a beau s'appeler Booba, on peut encore être surpris par son succès. La preuve avec "Rapti World". Si on en croit ses tweets, il semble que le Duc ne s'attendait pas forcément à de tels résultats. Il a du mal à croire qu'il est devant des poids lourds de la chanson française comme Indochine ou Julien Doré par exemple.

"C’est quand même fou de savoir que je suis devant tous ceux là.. des Vianno Indochine ( grand respect Indochine ) des Julien Doré etc et qu’aucune grosse radio ne va me jouer en playlist. Et ça fait plus de 20 ans que ça dure. Heureusement que la Piraterie existe. MERCI."

Mais ce n'est pas tout, "Rapti World" est devenu numéro des tendances Twitter lors de sa sortie.

Si ça, c'est plutôt logique, ce qui montre quand même la force du personnage c'est qu'un des noms cités dans le deuxième couplet du morceau est lui aussi devenu une tendance sur Twitter, il s'agit de Chalghoumi (président de l’association culturelle des musulmans de Drancy) dont le nom est cité par Booba quand il dit : “Divorçons à la mairie, faisons le hlel chez Chalghoumi”.

Et même si Rohff a comparé "Rapti World" au KO de Conor McGregor ce week-end, force est de constater que Booba a quand même réussi son coup.



En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios