Lizzo : Facebook menace de fermer les comptes des haters

Lizzo : Facebook menace de fermer les comptes des haters

Il y a une prise de conscience.

Face à l'avalanche de haine et de commentaires négatifs, racistes et grossophobes qu'elle a dû subir après la sortie de son clip avec Cardi B, "Rumors", Lizzo a craqué et a dénoncé les haters dans une vidéo très émouvante dans laquelle on sent la chanteuse au bout du rouleau. La polémique est si grande que Facebook est intervenu et que les équipes du réseau ont supprimé eux-mêmes les commentaires les plus haineux et ceux des trolls. Mais ce n'est pas tout, TMZ affirme que Facebook est prêt à fermer les comptes de ceux qui harcèlent Lizzo. Une source de la plateforme a affirmé que de nombreux commentaires avaient été supprimés et que Facebook continuerait d'analyser les rapports de commentaires haineux à l'avenir. Mais ce n'est pas tout, le réseau a aussi indiqué que "les utilisateurs qui auraient fait à plusieurs reprises des commentaires haineux, du harcèlement ou autre bizutage risquent la suppression totale de leurs comptes". 

Durant le week-end, Lizzo a posté une vidéo sur Instagram où on la voit en pleurs, vaincue par tant de haine. Si elle peut comprendre qu'on n'aime pas sa musique, elle se désole que la majorité des commentaires négatifs soient des critiques sur son physique ou sa couleur.

"Les gens disent des conneries sur moi qui n'ont pas de sens. C'est grossophobe et c'est raciste et c'est blessant. Si vous n'aimez pas ma musique, cool. Si vous n'aimez pas la chanson 'Rumors', cool. Mais beaucoup de gens ne m'aiment pas à cause de mon apparence."

Consciente que son message a du sens dans la société actuelle, la chanteuse a ensuite expliqué :

Internet a réuni le monde, pour le meilleur et pour le pire. En ce moment, il y a des gens en danger. Si je peux aider à faire prendre conscience de ces problèmes, c'est le moins que je puisse faire.

Qu'elle se rassure, elle a aussi reçu beaucoup de messages de soutien. Les trolls, racistes et grossophobes ne sont qu'une minorité dont il ne faut pas laisser la voix être plus écoutée que les autres !