Lil Uzi Vert, Roddy Ricch et Don Toliver accusés d'acheter des vues

Lil Uzi Vert, Roddy Ricch et Don Toliver accusés d'acheter des vues

Atlantic Records est dans la sauce.


Depuis que le rap est passé à l'heure du streaming, la compétition entre les artistes s'est déplacée sur un terrain nouveau. Avec les ventes physiques il était difficile de tricher, un CD vendu est un CD vendu. Mais pour ce qui est des chiffres de streaming, un doute persiste toujours, car on sait bien à quel point il est facile d'acheter des vues, en ayant recours à des bots qui vont jouer vos sons des dizaines de fois, autant que nécessaire, pour faire grimper votre titre dans les Tops Singles des différentes plateformes, et les mettre en "Tendance". 

Cette semaine, ce sont des artistes américains, et de grosses stars, qui se sont faits allumés car pris en flagrant délit d'achat de vues, et de commentaires. C'est le label Atlantic Records qui est pointé du doigt, par une des voies les plus influentes du game : celle de DJ Akademiks, toujours fidèle au poste pour dénoncer les mensonges des artistes, que ce soit sur leur passé ou sur leur business. Cette fois, il a chargé directement le label, via des messages incendiaires sur les réseaux : "Merde... Atlantic Records est passé de label au top à complètement merdique... Ils ont complètement abandonné la promotion de leurs artistes... Ils achètent juste d'énormes nombres de fausses vues... Ça rend leurs artistes encore plus minables"

Dans un autre message, sur Instagram, il déclare : "Donc Atlantic Records a totalement abandonné la promotion de ses artistes. Apparemment la majorité des nouvelles sorties ont été boostées par des faux streams et des faux commentaires, même les fans commencent à le dénoncer". Il joint ensuite des images où on voit effectivement des choses asse problématiques, pour plusieurs artistes proches du label.

A commencer par Don Toliver donc, pour "Do It Right", mais les fans se sont rendus compte que c'était aussi le cas pour des morceaux plus anciens. C'est ensuite Lil Uzi Vert qui est pointé du doigt. Si tous les fans reconnaissant qu'il fait beaucoup de hits, ils ont quand même vérifié les commentaires, et très peu ont l'air vrais. Roddy Ricch et A Boogie wit Da Hoodie sont également accusés de "botting", comme on dit en anglais, le fait d'avoir recours à des bots pour faire grimper ses sons dans les classements.

Bref, ça déploie beaucoup de moyens pour faire passer leurs artistes pour plus gros qu'ils ne le sont, et finalement ça n'arrive même pas à faire autant de vues que "Bande Organisée"... Vraiment la honte pour des artistes US, qui ont toujours eu une place à part dans le rap game... Cependant, ne soyons pas dupes : de telles pratiques existent aussi sûrement en France. On vous laisse checker les commentaires de certains de vos artistes favoris, vous seriez surpris !