Young Thug reste en prison : c'est un "danger pour la communauté" selon le juge

Young Thug reste en prison : c'est un "danger pour la communauté" selon le juge

Sa liberté sous caution a été refusée une nouvelle fois.

Comme cela était plus ou moins prévu, la liberté sous caution demandée à nouveau par Young Thug et ses avocats a été refusée. Un tweet d'un journaliste de WSB-TV Atlanta précise que le juge qui a rendu cette décision affirme qu'il est très préoccupé par la situation et que le Thugger représente un "danger pour la communauté" et que le "risque de fuite" est réel. En conséquence, le patron du label YSL reste en prison.

Et pourtant, l'avocat de l'interprète de "Power" a, à nouveau, proposé une liberté sous caution particulièrement contraignante pour son client comprenant une surveillance électronique 24h/24 et une autre par le bais d'une équipe de policiers embauchés par une société de sécurité indépendante. Chaque visiteur serait fouillé et le Thugger serait soumis à des tests antidrogue réguliers. Le cofondateur de 300 Entertainment, Kevin Liles, s'est même proposé de se porter garant des conditions de la liberté de Young Thug. 

YOUNG THUG BALANCÉ PAR DES MEMBRES DE YSL ?

Mais le juge a refusé parce que, pour prendre sa décision, il s'est appuyé sur le travail de tout une équipe de procureurs qui auraient reçu des déclarations de membres de Young Stoner Life désignant leur entité comme une organisation criminelle et Young Thug comme son chef, connu pour sa violence. L'accusation assure d'ailleurs que ceux qui leur ont parlé sont prêts à témoigner sous serment des crimes présumés du rappeur.

"Nous avons reçu des offres de membres de gangs pour témoigner contre M. Williams. Certains sont sur l'acte d'accusation, d'autres non. Ils ont formellement déclaré que M. Williams est dangereux, qu'ils ont peur de lui, que s'ils parlent, il les tuera ainsi que leur famille. Et ils ont été très clairs à ce sujet."
Un nom est d'ailleurs sorti, celui du rappeur Yak Gotti qui a été obligé de démentir sur Instagram.
 
Yak Gotti fait partie des 26 affiliés (en plus de Gunna et Young Thug) de YSL à avoir été inculpés le 9 mai dernier. Et comme les deux superstars, il s'est également fait refuser sa liberté sous caution. Tous attendront donc leur procès, fixé au 9 janvier 2023, derrière les barreaux.