Booba et KFC s'allument sur les réseaux !

Booba et KFC s'allument sur les réseaux !

Avec humour, bien sûr.

Maintenant que le rap est confortablement installé comme la musique la plus écoutée en France, les marques ont commencé à essayer de s'approprier la culture via des clins d’œils subtils (ou pas...). Entre Winamax et son marketing spécial quartiers, ou certaines marques de sapes qui appuient sur le côté "urbain", les auditeurs de rap sont maintenant le coeur de cible des pros du marketing chez les grandes enseignes. Dernier clin d’œil en date, et sûrement un des plus drôles : celui de KFC à Booba.

KFC a lancé une nouvelle campagne publicitaire dans laquelle ils font référence à une célèbre punchline de Booba : "La croustillerie n'est jamais finie", peut-on lire sur leurs affiches de pub un peu partout dans Paris. Kopp, évidemment amusé par le clin d’œil, a retweeté l'image pour apporter de la force, et aussi un peu pour se la raconter, comme d’habitude. Mais la réponse du CM de KFC a été inattendue : "Jambes de coq, poulet croustillant", en faisant référence à l'argument numéro 1 des clasheurs de Booba il y a quelques années.

Une belle ref bien sortie et assez drôle, mais Kopp ne l'entend pas de cette oreille. Il a répliqué sur Twitter, avec des dossiers, comme pour ses clashs dans le rap game. Dans plusieurs tweets, il a ressorti tous les coups où l'enseigne de restauration rapide a été au coeur de la polémique : poulet servi presque cru, ou bien après la date limite,.... Booba termine en demandant des excuses à la marque, même si tout ça n'est pas très sérieux, on l'imagine.