Kodak Black victime d'une erreur judiciaire ?

Kodak Black victime d'une erreur judiciaire ?

Un juge reconnait avoir faire une erreur dans son dossier.

Kodak Black pourrait quitter la prison de haute sécurité dans laquelle il se trouve actuellement pour intégrer un établissement dans lequel les règles sont plus souples. La raison ? Un juge a reconnu, dans des documents qu'a pu se procurer XXL, que les antécédents du rappeur floridien avaient été exagérés lors de sa condamnation en 2019.

En ce moment, et malgré son enfermement, les nouvelles sont plutôt bonnes pour Kodak Black. Il vient d'éviter une peine de 15 ans supplémentaires qui se seraient ajoutées aux quatre qu'il purge actuellement pour un port d'armes prohibé. Et là, le fait qu'un juge reconnaisse que son casier a été alourdi lors de son jugement pourrait lui permettre d'avoir une détention un peu plus "souple". La motion indique aussi que malgré le fait que le tribunal ait réduit certaines charges, Kodak Black a tout de même été enfermé dans un établissement de haute sécurité alors qu'il aurait pu/dû l'être dans une prison "normale".

Son avocat, Bradford Cohen, a donné plus de détails à XXL.

"La raison pour laquelle nous avons déposé une requête, c'est que ses antécédents étaient notés 3 sur une échelle de 1 à 6, ce qui est quand même beaucoup puisque certaines de ses charges retenus contre lui était la possession de moins de 20g de marijuana."

Autrement dit, les notes de ses infractions ont été beaucoup plus dures qu'elles n'auraient dû l'être.

Son avocat pousse pour qu'il soit placé dans une prison avec un niveau de sécurité inférieure afin qu'il puisse suivre un programme de lutte contre la drogue, qui n'est pas proposé dans la prison à sécurité maximale. Espérons pour le rappeur né en Floride que cela soit bientôt le cas.