Le top 2019 rap US par la rédaction de Generations !

Le top 2019 rap US par la rédaction de Generations !

Plus encore que pour le rap français, garder seulement dix projets pour ce top a été un crève-cœur !

On ne va pas vous raconter d'histoires, dans la rédaction, on a failli en venir aux mains pour terminer ce top et il aurait sans doute fallu faire un top 25 pour contenter tout le monde. Mais on avait décidé dès le départ que le choix se ferait à la majorité n'en déplaise à certains... Alors, voici le résultat de nos votes et on est super chaud, on attend vos commentaires et on essaiera d'y répondre pour alimenter le débat !

Juice Wrld - "Death Race For Love"

Parti trop tôt, Juice Wlrd a clairement sa place dans ce top 10 ! "Death Race For Love", son deuxième album solo a cartonné avec 165 000 ventes soit l’un des meilleurs scores de l’année 2019. Enregistré en quatre jours et en impro complète, cela témoigne de la sincérité des lyrics. Sans oublier son immense succès "Lucid Dream", qui s’inspire d’un sample de Sting ayant lui-même pioché dans "The Message" de Nas. Son décès soudain a brutalisé toute la sphère hip-hop, on aurait aimé le voir vivre plus longtemps, en attendant vous pouvez voir notre top 5 de ses meilleurs morceaux

 

Tyler, The Creator - "IGOR" 

L'un des projets les plus créatifs de l'année 2019 est sorti en mai dernier. Son nom c'est "Igor" ; le cinquième album de Tyler, The Creator. L'artiste s'essaye toujours à la diversité musique, aux nouvelles sonorités. Il produit lui-même la plupart de ses sons. Il mélange le rap avec divers styles et genre musicaux. Cet album est inqualifiable, coloré, mélangé. Le rappeur annonçait sur Instagram : "N'espérez pas un album rap. N'espérez pas un album quelconque. Juste allez-y ! Plongez-vous dedans !". L'univers décalé du rappeur est toujours plein de surprises, c'est la raison pour laquelle ses petits cris et sa voix grivoise ont totalement leurs places dans notre top ! 

Kanye West  - "Jesus is King"

Après toutes ses messes du dimanche et après s’être rapproché de la religion, le projet rap-gospel de Kanye West était très attendu. D’abord annoncé sur Twitter pour fin septembre, "Jesus Is King" est arrivé avec presque un mois de retard. Alors qu’on était tous un peu sceptique sur le rendu, le premier single "Follow God" a mis tout le monde d’accord. D’autres morceaux comme "Closed On Sunday", "Everything We Need" ou encore "On God" nous prouvent que la créativité et la magie de Kanye fonctionnent toujours, même en s’aventurant dans un autre registre. Dès sa sortie, il se classe en première position du Billboard en albums rap mais également dans le classement gospel.

Post Malone - "Hollywood's Bleeding"

"Hollywood's Bleeding" est l'album le plus vendu de 2019. Le projet a fait un départ dingue, 78 000 ventes d'albums dès la sortie. Il a ensuite enchainé les exploits. Il a squatté la tête des tops Billboard 100 et 200 pendant des semaines. Un véritable carton. En même temps, c’est mérité, l’opus est excellent. L’artiste persiste dans sa volonté de mélanger les genres, entre rap et rock. Post a aussi visé juste en matière de collaborations. Il a réuni des personnalités différentes. On slalome entre une légende du heavy metal, Ozzy Osbourne, et des rappeurs comme DaBaby et Lil Baby, Future, Meek Mill, Travis Scott… Les meilleurs quoi. Et que dire de "Circles" ? Le son à succès du projet !

DaBaby - "KIRK"

DaBaby nous a prouvé à tous cette année que le travail paie. En à peine quatre ans, il sera passé d'illustre inconnu à un des meilleurs kickeurs de sa génération, et il l'a prouvé avec son album "KIRK", sorti en septembre. Un opus qui a pris la tête des ventes à sa sortie, et qui a amené le rappeur à être nommé dans deux catégories pour la prochaine cérémonie des Grammy Awards, rien que ça. Il faut dire, qu'entre "VIBEZ", "Off da Rip", "Bop", il a fait danser la plupart des soirées hip-hop du monde entier en solo, mais n'a pas oublié les invités de prestige, en arrivant à s'adapter à leur univers. On compte en effet, sur le projet, Nicki Minaj, Kevin Gates, Lil Baby, Gucci Mane, Chance The Rapper, ou encore les Migos. Preuve qu'il est validé par le game en entier, et ça n'est pas un hasard : ils savent tous que DaBaby est capable d'en plier plus d'un, micro en main. Clips, kickage, bangers, ambiances dansantes, le rappeur est à l'aise partout, et son insolence et son sens de la formule provocante le rendent terriblement sympathique !

Young Thug - "So Much Fun"

Franchement, que serait un top 10 sans le GOAT, la pièce ultime de ce rap jeu ? Evidemment c'est de Young Thug dont il s'agit là et de son projet "So Much Fun." Sorti au millieu de l'été, il place Young Thug très haut et lui permet de gratter son premier disque d'or. Le projet est porté par les feats et devient très vite viral. "Mannequin Challenge" avec le regretté Juice Wrld, "The London" avec Travis Scott & J.Cole, "Hot" et "Surf" avec son petit protégé Gunna ou encore "What's the Move" avec Lil Uzi Vert font exploser le projet. Les bangers sont nombreux et Thugga semble avoir atteint le niveau de maturité parfaite avec ce projet. Un projet pour les amoureux de bonne musique avant tout ! 

Tyga - "Legendary"

Longtemps cantonné au rôle de petit ami de Kylie Jenner, Tyga a décidé de reprendre sa carrière en main. Mais plutôt que de revenir rapidement dans le game avec un projet qui serait peut-être passé un peu inaperçu, il a quasiment tout repris à zéro. Il a d’abord balancé des bangerz imparables puis les a clippés. Les compteurs YouTube se sont emballés, et Tyga a rapidement atteint le milliard de vues cumulées. Le terrain était bien préparé, le rappeur était prêt pour balancer son nouvel album, "Legendary" qui devait remettre sa carrière sur les rails. Pour cela, il n’a pas pris de risques et a fait ce qu’on attendait de lui : des titres efficaces et sans surprise. Mais Tyga n’était pas là pour ça, s’il échouait, il pouvait quasiment dire adieu à sa carrière. Alors, au diable les risques, il a misé sur la stabilité et s’est appuyé des titres clubs, des productions à l’avenant et des invités costauds. Et heureusement pour lui, la formule fonctionne toujours. Ça ne révolutionnera rien mais ça devrait alimenter de nombreuses playlists.

Logic - "Confessions of A Dangerous Mind"

Depuis le départ, Logic a refusé de faire dans la simplicité, sa musique est, cette fois encore, complexe, sinueuse et serpente à travers des BPM plutôt lents. La vitesse, il faut plutôt la chercher dans le feu qui sort de sa bouche, le morceau avec Eminem en est d’ailleurs le parfait exemple. C’est de cette alliance presque contre-nature que Logic tire toute sa force réussissant à allier vitesse et lenteur, lumière et obscurité. S’il n’est plus le rappeur dépressif de ses débuts, il n’en oublie pas moins la noirceur du monde et se penche volontiers sur les maux de la société et la justice, s’en prenant au passage aux réseaux sociaux et à leur nocivité.

Offset - "Father of 4"

"Father of 4" fait la part belle à un Offset concerné et concentré, ce qui lui permet d’écrire des textes avec de l’épaisseur et de la profondeur dans lesquels il revient sur les maux qui le hantent : l’angoisse, la paranoïa, la honte. Est-ce vraiment si surprenant pour lui qui a eu le trajet vers le succès le plus heurté des trois membres de Migos ? Sans doute pas et cela ajoute de la dureté et de l’obscurité à son rap. Et puis, "Father of 4" n’est pas un titre choisi par hasard. Offset est le père de quatre enfants tous nés de mères différentes. C’est une star alors il n'est pas toujours un bon père et veut s'en excuser. C’est à la fois glaçant et déstabilisant et cette situation tire l’opus vers l’introspection, même ce n’est pas toujours facile à faire concilier avec le flow et la technique d’Offset.

Rick Ross - "Port of Miami 2"

"Port of Miami 2" sonne comme un  cadeau que fait Rick Ross a ses fans avec des prods bien cuivrées et parfois grandiloquentes, des morceaux de "Luxury Music" comme il sait si bien les faire et des bangerz imparables. Alors oui, sur ce disque, le boss de Miami applique des "vieilles" recettes mais qu’est-ce que ça fonctionne bien ! On pense notamment au retour de J.U.S.TI.C.E League avec qui il n’avait pas collaboré depuis longtemps. Quel plaisir à l’écoute avec ses boucles entêtantes, des featurings de choix, de la musique à la fois compacte et sweet, efficace et légère, ce qu’il faut de ballades et de titres énervés. Et puis, la nouveauté est peut-être à chercher du côté des lyrics. Plusieurs fois très malade ces dernières années, Rick Ross a frôlé la mort et cela se ressent, il réfléchit désormais sur la solitude, sur Dieu mais n’oublie pas de mettre un taquet à Kanye West pour son soutien à Trump.

 

LA REDACTION

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios