Lollapalooza : on y était, on vous raconte !

Lollapalooza : on y était, on vous raconte !

Nekfeu, Orelsan, IAM ou encore Roméo Elvis à l'affiche...

C'est en plein été, saison des festivals, et après avoir vécu We Love Green et Solidays que nous nous sommes dirigés vers Lollapalooza. Si vous avez découvert l'évènement récemment, pas de panique, c'est en effet seulement la troisième année qu'il se déroule en France... et le moins que l'on puisse dire est qu'il fait déjà beaucoup de bruit ! Le secret ? Une communication originale et attrayante, une organisation ludique, mais surtout une programmation plutôt alléchante. 

C'est le week-end dernier, samedi et dimanche 20 et 21 juillet que l'on a pu voir de gros artistes sur scène comme Nekfeu, Orelsan, IAM, Jok'AIr, les Migos, Bad Bunny, S .Pri Noir ou encore Roméo Elvis

On a donc commencé le festival en douceur avec le doux son des légendes de Marseille qui n'ont pas manqué de jouer leur classiques comme "Petit Frère" ou encore "Demain, c'est loin" pour ne pas tous les citer. 

Toujours aussi anthologiques, ils ont su fédérer une nouvelle fois un public très réceptif en cette fin d'après-midi. S'en est suivi le concert d'Orelsan qui a tantôt enjaillé la foule avec son fameux titre "Basique" et tantôt envoyé une grosse charge d'émotion avec son sublime morceau "Note pour trop tard". Comme à son habitude et après plusieurs dates très réussies à l'AccorHotels Arena, la rappeur a mis l'ambiance qu'il fallait en ce samedi soir, toujours accompagné de son équipe et de ses musiciens... 

Super point positif à ce festival : pas besoin de courir partout ! Les scènes sont disposées à côtés les unes des autres et les concerts s'enchaînent sans se marcher les uns sur les autres. Plutôt pratique. Si l'on arrive quand même à se perdre ? Rien de plus simple, une mini réplique de le Tour Eiffel trône au milieu de la pelouse. Belle initiative. 

Après avoir fini la soirée en beauté avec Twenty One Pilots entre autres, on passe au dimanche, deuxième et dernier jour du festival. Hyper ensoleillé et beaucoup plus bondé de personnes, la journée était clairement parfaite pour aller se promener à l'Hippodrome ParisLongchamp tout en écoutant du bon son. 

Les Migos déterminés à faire le show, Bad Bunny qui a fait danser le festival avec "Mia" en featuring avec Drake et avec "I Like It" en collaboration avec Cardi B; ou encore Roméo Elvis accompagné de ses musiciens... le public était convaincu et cela se faisait ressentir. Hyper déterminé à retourner le festival, ce dernier avait assurément une énergie débordante qu'il a su transmettre à ses supporters. Une belle performance. 

C'est Nekfeu qui a eu le rôle de clôture du festival. Dans la nuit sur la grosse scène, le Fenek était au rendez-vous accompagné de son équipe et certains membres du S-Crew. Hyper énergique et déterminé à rester ancré dans nos mémoires, l'artiste a donné tout ce qu'il avait durant son live. 

Si le show était à la hauteur, la scénographie était loin d'être décevante également. Entre les lumières des projecteurs, les rappeurs sont même allés jusqu'à rouler sur le public dans des boules en plastique géantes. Un beau spéctacle. 

Merci Lollapalooza... et à l'année prochaine ! 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios