Juventus - Barcelone, de quoi vous faire tenir avant le match !

Juventus - Barcelone, de quoi vous faire tenir avant le match !

Découvrez les déclarations des entraîneurs et joueurs...

A peine un peu plus d’un mois après sa remontada historique face au Paris Saint-Germain, le FC Barcelone retrouve la Juventus de Turin, qu’il avait battue en finale de l’édition 2015. Il n’y aura pas d’esprit de revanche dans le camp transalpin par rapport à ce revers, si ce n’est dans la symbolique, d’après Massimiliano Allegri.

« En comparaison avec cette rencontre, on n'aura que deux joueurs : Buffon et Bonucci. Barcelone, elle, aura les mêmes joueurs. Ce qui importe surtout c'est qu'on puisse croire qu'on peut gagner ce genre de matches. » 

Le capitaine de la Juventus, Gianluigi Buffon, affirme que son équipe est mieux armée qu’il y a deux ans pour les battre en Ligue des Champions.

« Je n'ai pas revu ce match, mais j'ai quelques souvenirs de cette rencontre A Berlin, nous avions affronté une équipe qui était largement supérieure à la nôtre. Mais, cette fois, on a deux ans d'expérience en plus. Ça sera très excitant de nous confronter à eux de nouveau. Ils n'ont pas trop changé depuis cette rencontre-là, mais nous on a beaucoup évolué dans notre style de jeu. »

« Peu d'équipes jouent avec trois attaquants purs comme Messi, Neymar et Suarez. Quand on a la chance d'avoir ces attaquants, on a une force dévastatrice en phase offensive. On voit surtout que les trois sont très altruistes. Ils ont la bonne attitude. Ça rend les choses encore plus dures parce qu'on ne joue pas contre trois individualités mais contre un trident bien construit et qui joue pour le collectif. »

Après s’être qualifiée plutôt facilement sans encaisser de but au tour précédent face au FC Porto (2-0 ; 1-0), la Vieille Dame a préparé ce quart de finale aller avec beaucoup de confiance. En tête de la série A avec six points d’avance sur l’AS Roma, qualifiée pour la finale de la Coupe d’Italie, la Juventus n’a rien à envier à son adversaire du soir. Barcelone semble moins souverain que les saisons précédentes. Ils sont actuellement deuxièmes de la Liga, à trois points de leur éternel rival et avec un match d’avance.

La remontada a-t-elle laissé des traces ?

Clairement, oui. Ils ont perdu deux fois en Liga depuis et à chaque fois en déplacement dont notamment ce week-end à Malaga… juste avant le déplacement face à la Vieille Dame. D'ailleurs Javier Mascherano en est conscient et espère que ses coéquipiers aborderont de la meilleure manière ce choc.

« On est très heureux de jouer ce match. On sait ce que signifie un quart de finale de Ligue des Champions et on sait ce que signifie jouer une équipe comme la Juventus. Au-delà de cette défaite, on sait que l'équipe était plutôt en forme et jouait plutôt bien. On espère retrouver ce niveau demain. On sait qu'en Ligue des champions, si tu n'es pas à la hauteur de ce que tu peux donner, tu as des problèmes et l'adversaire te le fait payer. On joue une équipe très forte, habituée aux grands matches et qui a des résultats incroyables à domicile. Il faudra bien jouer dans toutes les lignes, être nous-mêmes, proposer la meilleure version du Barça »

« Les revanches, ça n'existe pas. Les opportunités de gagner existent, mais ce que tu as perdu, tu ne le récupères pas. Et même si ils ont le même entraîneur, la moitié de leur équipe a changé. La Juve a toujours été une équipe forte. Elle gagne ses championnats largement, c'est une équipe qui a écrit l'histoire, qui a de grands joueurs et un grand public. On ne doit pas se faire surprendre. Il est clair que Gonzalo Higuain et Paulo Dybala sont deux très grands champions. Je les connais bien tous les deux et je connais leurs qualités. Il est clair qu'on devra être très attentifs, ce sont des joueurs qui peuvent marquer à tout moment ou faire basculer le match sur une action. »

Du côté des catalans, il faudra se méfier de Dybala. Le jeune et talentueux argentin, actuellement sous contrat jusqu’en juin 2020, est courtisé par les plus grands clubs européens et est régulièrement annoncé du côté du FC Barcelone et Real Madrid.

Gianluca Zambrotta considère qu’il est plus dans la philosophie des catalans que celle des merengue.

« Real Madrid ou FC Barcelone pour Paulo Dybala ? Barcelone à coup sûr. C'est un jeune talent avec un grand caractère et il le prouve. Il pourrait facilement jouer de part et d'autre car ce sont les deux grands clubs, mais étant un joueur créatif et un numéro 10 argentin, il est plus proche de Lionel Messi que Cristiano Ronaldo. »

Selon lui, Massimiliano Allegri doit aligner ses deux meilleurs attaquants face au FC Barcelone.

« Paulo Dybala sera désireux de jouer et de jouer dans une compétition aussi importante. Les deux, Paulo Dybala et Gonzalo Higuain, lorsqu'ils jouent ensemble, sont de qualité. Gonzalo Higuain pour son taux de réussite et sa fiabilité dans la surface et Paulo Dybala pour sa créativité et son caractère. Ils se sont très bien trouvés. »

Du côté de la Juventus, les champions d’Italie sont partagés entre deux sentiments, celui de signer un grand coup et de ne pas se mettre en difficulté. L’entraineur Massimiliano Allegri a souligné ô combien il est important de trouver le juste milieu.

« La Juventus doit être habituée à disputer ces quarts de finale, car c'est une équipe avec beaucoup de qualités. Nous devons tirer avantage de la faiblesse de l'adversaire. Demain, nous devons être très équilibrés. Quand tu joues à domicile, c'est toujours mieux de ne pas encaisser de but. »

« Ce qui importe surtout c'est qu'on puisse croire qu'on peut gagner ce genre de matches. »

Leonardo Bonucci est plutôt confiant avant le choc de ce soir, il est, d’ailleurs, content d’affronter les barcelonais puisque cela lui permet d’éviter le Bayern de Munich.

« Je pense que le Bayern aurait été un tirage plus difficile, ils n'auraient jamais perdu 0-4 à Paris. Je suis sûr que si le PSG rejouait ce match 100 fois, il ne perdrait pas. »

Mais il souligne quand même les qualités de l’équipe adverse.

« Neymar a beaucoup progressé depuis 2015, Mascherano a toujours autant d'expérience et Rakitic est devenu plus sage, a-t-il confié à La Stampa. Ils ont trois ans d'expérience ensemble en plus même s'ils sont peut-être légèrement moins forts qu'à l'époque. »

Dans ce choc, Dani Alves retrouvera ses anciens coéquipiers, découvrez son sentiment.

« Le FC Barcelone maintenant ? C'est étrange! Je suis sûr que je leur manque ! Je pense qu'ils m'ont apprécié en tant que professionnel, un joueur de football, et comme quelqu'un de bon à avoir dans le club, qui a rendu tous les matches uniques, avec une nouvelle danse ou une nouvelle musique ou quoi que ce soit. J'ai apporté un peu de joie dans le vestiaire. Je leur ai parlé et ils m'ont dit que je leur manque le plus: combien je suis heureux et comme je le suis. Ils disent que je suis unique. »

« Mon départ à la Juventus ? C'était étrange au début, mais j'ai toujours connu un défi, c'est pourquoi j'ai décidé de partir. Je dois dire que je ne me sentais plus à l'aise au Barça. Les choses ont changé au niveau du club, et au fil du temps, j'ai toujours semblé être celui dans la ligne de tir. Dani est celui qui doit partir", disaient-ils. J'en étais assez fatigué. J'ai décidé de me diriger dans une nouvelle direction et de trouver du bonheur ailleurs. C'est étrange, mais c'est du football. Je suis une personne très agitée et de nouvelles expériences m'excite plus que toute autre chose. Et c'est ce que j'ai maintenant avec la Juve. »

Barcelone devra également pallier l’absence de Sergio Busquets, suspendu pour le match. Dans les colonnes du quotidien espagnol Marca, Fabio Capello s’est exprimé sur le sujet.

« J'ai vu la Juventus souffrir dans certains matches dernièrement, elle n'est pas au top. Mais les joueurs ont réussi à gagner deux matches très compliqués face à Naples, en démontrant qu'ils ont de la qualité et de l'expérience pour se présenter face à Barcelone avec les moyens de passer. Le Barça peut compter sur ses trois attaquants et les bonnes sensations après la remontada face au PSG. Mais il n'y a pas Busquets et sans Busquets tout se complique cette absence peut beaucoup pesée. C'est un duel très difficile à pronostiquer et il faudra sûrement attendre le deuxième match pour savoir. »

Ce Juventus – Barcelone c’est aussi les retrouvailles entre Giorgio Chiellini et Luis Suarez. Souvenez-vous lors de la Coupe du Monde 2014, l’uruguayen avait mordu l’italien. Ce qui lui a coûté une suspension d’environ 6 mois. Depuis cette date, les deux hommes ne se sont plus croisés, ce sera donc un duel très attendu et qui sera scruté de très près. 

Du côté de la presse catalane, le défi est total. Il faudra réussir à battre une équipe qui a encaissé seulement deux buts en Ligue des Champions.

Et enfin, l'autre autre match dans le match, c'est celui du business et pour cela nous pouvons compter sur le groupe Repucom pour nous donner des chiffres. Repucom est le leader en France et dans le monde des études et du conseil dédiés au sport. Nous vous proposons de découvrir le comparatif du business des deux clubs, sous forme d’infographie.

Pierre-Emmanuel Davin, le directeur de Repucom, explique :

« La domination du FC Barcelone et son impact hors des terrains n’est pas vraiment une surprise. Sa base mondiale de fans, ses joueurs prestigieux ainsi que son palmarès le placent au-dessus de la plupart des autres clubs. »

 

Rendez-vous à 20h45 !



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios