Euro 2016 : l'équipe des rappeurs !

Euro 2016 : l'équipe des rappeurs !

GENERATIONS vous a concocté une liste estampillée "hip hop". Une sélection homogène... De quoi gagner l'Euro ?

Gardien de but
Rohff : Gardien, voici un poste décisif. Pour cela, le sélectionneur a fait appel à Rohff. En bon gardien du temple, le padre du rap game pourra faire parler son expérience. Habitué à la concurrence, celui-ci ne craque pas face à la pression et se montre à la hauteur sur sa ligne aussi bien que dans ses sorties aériennes sous autotune. En sponsorisant la sélection comorienne, il a déjà démontré qu'il était l'homme sur qui compter en cas de contre-attaque.

 

Défenseurs
Gradur : Avec Wanani Gradi Mariadi, le flanc droit de notre défense tient son gars sûr. Un type qui ne flanche pas, comme en témoigne ce missile scud balancé dans le freestyle Dani Alves : ‘' Tous ces bâtards me jalousent, mais faut que j'accélère comme Serge Aurier à Toulouse''. Avec Dani Alves et Serge Aurier les bases sont posées, Gradur connaît son métier. Doté d'un physique au top obtenu grâce à un énorme travail basé sur ‘'les pompes et les tractions'', il s'affiche comme un roc infranchissable, impitoyable au duel. Rapide dans son flow et toujours cohérent dans ses featurings, il délivre toujours de sacrés centres pour ses attaquants.  
 


MHD: MHD est un rookie qui monte, parfait pour le poste de latéral gauche. Fan des Girondins, ce dernier pourra faire revivre les chevauchées de Bixente Lizarazu, les beats afro en plus. De quoi ambiancer un vestiaire, mais aussi un stade, avec comme célébration la superbe danse de Roger Milla. Joueur intégré au collectif, soudé aux siens ‘'comme Yaya et Kolo'', le petit prince ne lâche jamais l'affaire, car ‘'toujours sur le rain-té comme Gerrard''. MHD c'est la champions league ! 
 

Sefyu: Le vétéran de notre composition joue aujourd'hui dans l'axe de la défense. Passé par le centre de formation d'Arsenal, le MC est une valeur sûre. Avec l'âge ce dernier recule et nous fait profiter de sa vision du jeu. Cependant, rassurez-vous, sa rage de gagner est toujours intacte. Le bonhomme joue désormais derrière certes, mais a toujours l'envie de marquer : ‘' Sénagalou, ta gueule, joue! Je tire les coups francs, j'ai pas de tabous''. Apte à remonter les bretelles de beaucoup de jeunes, il partagera son expérience à la manière d'un Patrice Evra : ‘' Mouille ton caleçon, comme sur gazon, c'est l'occasion''.
 

HP: En défense centrale, le bon dosage est dur à trouver. Ainsi, HP est un stoppeur comme on en fait plus. Physique, puissant, le Parisien se débrouille aussi bien derrière le micro que sur la pelouse, comme le démontre la deuxième place de son club de la MZ au tournoi TeamsFive X Generations de Roissy. Jeune, mais habitué à la vie de groupe, ce dernier est sélectionné pour apporter du sang frais et son sang-froid à l'équipe. Sûr de sa force, il avait même déclaré vouloir renvoyer ses concurrents sur ‘'le banc de touche'' histoire que ‘' tout le rap game se couche''.

 

Milieux de terrain
Jul: Saint-Jean de la Puenta est la ‘'pointe'' basse de notre défense. Le genre de joueur acharné capable de solidifier le milieu de sa team. Toujours productif, Jul débite des sons à la chaîne comme de soyeuses passes dans les intervalles. Rapide comme un T-Max et parfois un peu trop dynamique, il doit se ménager et trouver le bon tempo pour garder sa lucidité 90 minutes durant. Les joueurs de l'Olympique de Marseille Rémy Cabella, Djimi Traoré et Romain Alessandrini sont ses premiers supporters.  
 


 

Niska: ‘'Attaque en défense, Matuidi Charo''. La filiation est ici toute trouvée, le MC du 91 sera le piston gauche de notre team, prêt à labourer son côté à la manière d'un vrai charognard. Niska, un type qui mouille le maillot, un gars au cardio bien accroché, capable de multiplier les efforts sans même transpirer. A l'aise dans l'exercice du featuring, ce dernier sera là pour donner la dernière passe à ses coéquipiers. Jamais le dernier pour mettre l'ambiance, il est un élément phare du vestiaire, contribuant à sa manière à la bonne cohésion du groupe. ‘'Sapé comme jamais'', il distille également des conseils vestimentaires à la jeune garde de l'effectif.

 

Niro:  Generation 87, celle des Ben Arfa, Karim Benzema, Jérémy Ménez, mais aussi celle de Niro. Agressif, celui-ci porte souvent la balle pour mieux la lâcher au bon moment et ce dans les pieds de ses attaquants. Dans un style proche de celui de Samir Nasri, Niro sait l'ouvrir quand il le faut. ‘'J'ai la disquette à Bernard Tapie, t'es dépassé comme Bernard Lama'', voilà ce qu'il affirme avec rage. Avec ça pas de problème pour gagner une compétition !
 

Booba: Un Numéro dix, un vrai. Autodidacte dans l'âme, le bonhomme a tout pour orienter le jeu de cette équipe. Arrogant, ce dernier a être assez confiant aux journalistes  : ‘'Que des Numéros dix dans ma team, si t'es pas numéros dix à Paname t'es la banane du siècle''. A la manière d'un Zlatan, maître incontesté du game, B2O ne se voit pas glisser. Outre ses ‘'tacles à la gorge et ses crochets'', l'artiste pourra faire dans le trash-talk et les punchlines assassines pour impressionner ses adversaires (‘'t'es sur le banc comme Balotelli''). Notons que ce dernier a eu de sacrés coachs avec ses potes Kurzawa ou Benzema…

 

Attaquants
Doc Gyneco: ‘'A l'aise dans des Copa, stylé en Diadora'', le Doc est prêt à tout pour faire frissonner le cœur de ses groupies placées en tribune. Joueur émérite, il ne cesse de rappeler à son coach que ‘'le passement de jambes'' est aussi ‘'une mise à l'amende''. Facile pour lui, ‘'agile comme Bebeto'' il ‘'évite les tacles'' et ‘'marque des buts même à Dino Zoff''. Néanmoins, notre star peut parfois s'endormir sur ses lauriers, il le reconnaît lui-même, il est le ‘'Numéro 1 au classement des tchatcheurs''. Attention au Gynéco de ne pas tomber dans les vices d'un certain Ronaldo de Assis Moreira plus connu sous le nom de Ronaldinho…

 

SCH: Schneider, un nom qui n'est pas sans rappeler l'Allemagne, la Bavière, la bière et les stades pleins à craquer de la Bundesliga. Fidèle à ses origines, SCH joue le tout pour l'attaque. Numéro 19 sur le dos avec le patronyme d'un certain Mario Götze dans la tête, le marseillais est un footballeur décisif. Atypique, il alterne frappes de mule et tirs en finesse comme il change de style d'un morceau à l'autre. Anarchique, ce dernier navigue sur tout le front de l'attaque avec un seul but, celui de faire parler son talent.

 

Qu'en pensez-vous ?



5 commentaires

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Generations

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios