Meek Mill et les "deals d'esclaves", il prend position !

Meek Mill et les "deals d'esclaves", il prend position !

Meek Mill dénonce les entourloupes du business.

Meek Mill ne mâche pas ses mots et il nous le prouve encore une fois en révélant certaines réalités cachées du bizz. 

Jeudi soir, le rappeur de Philly a saisi son compte Twitter pour appeler les grandes entreprises à divulguer ce qu'il pense être des "deals d'esclaves". Dans son tweet, Meek affirme qu'il veut amener les avocats à rompre les accords louches qui obligent les enfants du ghetto à signer leur vie pour des gros chèques.

"Qu'en est-il des grandes entreprises qui emmènent des enfants du ghetto et leur font signer leur vie pour un peu d'argent? Nous prenons le contrôle de 2020 et exposons les personnes procurant ces offres d'esclaves afin de rompre certaines de ces magouilles que vous proposez à ces enfants".

Meek Mill n'est pas du genre à garder le silence sur l'injustice perçue. Plus tard, le co-fondateur de Reform Alliance continue de parler du sujet. Dans un autre tweet, Milly exprime ses problèmes avec des gens qui complotent pour gagner de l'argent grâce à lui.

"Je ne fais pas confiance aux gens et leurs motivations sont vraiment vagabondes ... tout le monde prévoit de vous faire quelque chose sans que vous le sachiez! ".

Les commentaires de Meek sont arrivés le même jour que Tory Lanez avait prévu d'exécuter ses plans pour exposer Interscope Records. Les frustrations de Meek Mill surviennent un mois après que le rappeur de MMG eut fait allusion à la sortie d'un nouvel album cette année.

Lors d'une session #AskMeek sur Twitter le mois dernier, Meek a répondu à une question d'un fan sur la possibilité qu'il balance un nouveau projet avant la fin de 2019. Ses réponses laissaient entendre qu’il pourrait sortir un nouvel album avant le 31 décembre. 

Restons co ! 

Peinda.B.