Médine envoie le vice-président de Reconquête au tribunal

Médine envoie le vice-président de Reconquête au tribunal

Stop à la diffamation.

Il a beau avoir l'habitude qu'on l'accuse de tous les maux à cause de sa religion et de son physique, Médine n'est pas du genre à tendre l'autre joue. Alors, quand dans un discours, l'ancien responsable du Rassemblement National désormais vice-président du parti d'Eric Zemmour, Reconquête l'avait qualifié d'être "proche de la mouvance islamiste des Frères musulmans", le rappeur havrais avait quasiment immédiatement porté plainte pour diffamation contre Nicolas Bay. Et il a bien fait. Ce n'est pas parce qu'on fait de "la politique" qu'on a le droit de tout dire. Résultat, "l'homme politique" a été mis en examen.

Bay avait notamment reproché l'aide financière apportée par la région Normandie à la production d'un documentaire sur Médine, "Médine Normandie" qui revenait sur la vie du rappeur originaire du Havre.

L'homme de la Reconquête (...) a confirmé son nouveau statut dans un message envoyé à France Bleu Normandie :

"Je m'attacherai à démontrer sans difficulté lors du procès la réalité de ce que j’ai dit à savoir que Médine s'est caractérisé par des liens bien réels, publics et qu'il a lui-même reconnu avec des associations et des personnalités de cette mouvance."

On souhaite bon courage à Médine car ça doit vraiment être fatigant de lutter sans cesse contre de tels individus.

Grégory Curot